Avertir le modérateur

26/12/2012

SAUVER DES MILLIONS DE VIES.



secoursite et son chienQui n’a pas été envieux des super héros et de leurs pouvoirs magiques ? Qui n’a pas rêvé d’avoir un don surnaturel qui lui permettrait de faire des choses extraordinaires ?

Sauver une vie n’est pas à la portée de chacun. Quand l’occasion se présente, elle change la vie de deux vies, peut-être même plus celle du sauveur que celle du sauvé. Psychologiquement parlant s’entend.

Et pourtant sans le savoir, on a tous cette faculté en nous, constamment notre action quotidienne peut nous permettre de sauver des vies.

Un escargot qui traverse la rue, vous savez qu’il va se faire écraser. Vous avez le choix de passer votre chemin ou de le poser sur la pelouse la plus proche.

Quoi de plus facile que de sauver une vie !

Utiliser un produit vaisselle non testé sur les animaux ne rendra pas votre vaisselle plus sale mais ça épargnera des tonnes de souffrances inutiles et des millions d’animaux sacrifiés sur l’autel de la société de consommation.

L’élevage intensif, la culture intensive, les produits d’entretien, tout ceci produit de la souffrance et la mort alors que rien de tout ça n’est indispensable.

Nous seuls avons le pouvoir de faire cesser tout ça. Coluche disait : « si les gens ne l’achetait pas, ça ne se vendrait pas ». Acheter bio le plus souvent possible et connaître quelques trucs qui en plus feront du bien à votre budget : utiliser du vinaigre d’alcool (blanc) nettoiera aussi bien votre inox ou vos vitres que le produit vanté et vendu si cher et qui souvent contient… du vinaigre d’alcool. Le citron est aussi un produit miracle pour détartrer. L’un comme l’autre peut même être utilisé en adoucissant pour le linge. Le savon de Marseille, le vrai 100% végétal vous fera la peau bien plus douce que le gras de porc ou de bœuf contenu dans les autres savons; la Pierre d’alun vous désodorisera bien plus efficacement que la bombe à cancer; la lessive st Marc décape, dégraisse et nettoie bien mieux que tous les produits aux odeurs artificielles.

Toutes ces actions sauvent des vies, humaines et animales.

Et devenir végétarien voire végétalien? Si vous ne le faites pas pour les animaux, faites le pour vous-même. On a oublié les conséquences de l’élevage sur la santé humaine; plus de 150 maladies mortelles ont pour origine l’exploitation animale, principalement ce que l’on appelle les maladies infantiles. De la rougeole à la rubéole en passant par le SIDA, la grippe aviaire, la grippe porcine hypocritement appelée grippe A, l’humanité a payé un prix trop cher pour un bénéfice qui reste encore à démontrer. Hélas les milliards d’animaux massacrés tous les ans le payent encore plus cher.

Certes, les habitudes et les certitudes ont la vie dure. Ce que l’on croit être naturel est souvent culturel; la consommation de viande animale fait partie de ces croyances. Nous en sommes restés à l’idée que manger du muscle rend plus fort voire plus intelligent (les tigres en savent quelque chose). C’est ainsi que la maladie de Kourou, de Kreusfeld- Jacob avait contaminé ceux qui pensaient voler le savoir de leurs ennemis en mangeant leur cerveau. Le drame de la maladie de la vache folle dont l’origine est les farines animales données aux animaux d’élevage pour des raisons uniquement économiques nous a renvoyé à nos croyances primitives. Jusque là toutes les sommités vous affirmaient qu’un prion ne pouvait tuer.

Je passe sur les conséquences désormais connues de tous de l’élevage sur les déforestations, la pollution et la consommation de l’eau, sur l’impact sur le climat et sur les stocks de nourriture végétale qui pourrait nourrir quinze fois plus d’humain qu’elle ne fournit de nourriture transformée en viande, toutes choses qui auront de plus en plus des répercussions sur nos conditions de vie à venir.

Mais sans aller jusqu’à l’extrême gandhisme (il faut vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre), sans aller jusqu’au végétalisme, nous pouvons nous passer de fourrure, d’acheter un animal de compagnie et entretenir les trafics, nous passer de chapons, foie gras, de cochon de lait, d’agneau, de veau, de chevreau etc….

C’est bon, oui c’est vrai, mais notre plaisir égoïste doit-il primer sur le respect de la vie ?

Nous pouvons vivre sans manger des produits animaux, pas sans manger de végétaux.

Nul n’a besoin d’être un super héros pour sauver des vies. Ne rien faire plutôt que mal faire est à la portée de tous.

Oui c’est vrai, on ne peut vivre sans tuer involontairement, mais ca n’excuse pas de le faire volontairement.

Vous ne changerez peut-être pas le monde, mais pour toutes ces vies épargnées, pour eux, ça changera tout.
Ferrat et sa chienne.

01/12/2010

CIV, pas de quoi Saint Quétier

lapincarotte.jpgOn fustige souvent à juste titre la publicité mais il n'est jamais mis en avant la propagande tapie dans l'ombre.

Financée par nos impôts, ces coucous que l'on nourrit dans nos nids n'en sont pas avares. Le CIV (centre d'information des viandes) qui n'est autre que le lobby de la filière viande, fait en ce moment sa campagne de manipulation des esprits, paniqué par le fait que de plus en plus de gens se détournent du "carnivorisme".(1)

Il faut dire qu'ils n'ont pas de chance les défenseurs de l'exploitation animale. Tout concourt à disqualifier la consommation de cadavre. Quel que soit le souci, on en revient au même coupable: LA VIANDE !

Du climat aux maladies virales qui déciment les humains dés la naissance, des déforestations à la disparition des espèces animales et végétales, l'élevage a toujours eu un impact négatif.

Cela commence à se savoir. La contre-attaque s'avére donc nécessaire. Tout est utilisé pour se faire; du contre-sens à la contre-vérité en passant par le mensonge éhonté. Il faut déculpabiliser les gens. Faudrait pas qu'ils se mettent à trop réfléchir aux conséquences de leurs actes quand même! Le CIV fonctionne comme un anti-wikiLeaks. Le moins de transparence possible, pour mieux tuer, maltraiter, vivons cachés.

L'association L214 en pointe depuis quelques temps dans la dénonciation des méthodes d'élevages et d'abattage est obligée de filmer en cachette pour obtenir des preuves (4) . Malgré ces preuves, la justice du côté des bourreaux, les condamne à de lourdes amendes.

Mais là où ils font fort , c'est quand ils débauchent des personnalités médiatiques qui se sont fait leur image autour de la protection animale. Sandrine Quétier (2) qui prête sa voix tout en vendant son âme à la propagande du CIV en est la triste illustration. Dans le sillage de Courbet (le pitre pas le peindre), elle est la marraine d'un petit refuge de banlieue (3) . Il est décidément des alliés que les animaux préfèreraient ne pas avoir.

Le CIV fait feu de tout bois, quitte à recevoir un jour une volée de bois vert. Comme nous l'explique l'excellent article de Julien Joly "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande" (5) , le CIV espionne sur la toile et élabore des plans de campagne manipulatrice ciblée.

Tout ceci est positif, cela prouve que les protecteurs des animaux et l'antispécisme sont en train de gagner.

"Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on n'ose pas, c'est parce que l'on n'ose pas que c'est difficile" SENEQUE

 

Romain Desbois

 

sources:

1 CIV ; 2  Sandrine Quétier ; 3 ASF ; 4 L214 ; 5 "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande"

10/03/2010

VOTEZ ! ELIMINER !


Mais nous sommes le plus grand lobby du monde ! Nous les électeurs et les électrices !

Rappelez vous que s'abstenir c'est donner sa voix au gagnant. Cessons de jouer les Ponce Pilate !

Dites à ceux qui vont à la chasse qu'ils perdront aux élections leurs places.
Dites à ceux qui défendent les OGM qu'aux élections ils n'auront pas la patate.
Dites à ceux qui aiment les corridas, que vous leur montrerez le corridor.
Dites aux pêcheurs qu'ils vont perdre la ligne.
Dites aux éleveurs qu'ils vont se faire un sang d'encre.
Dites aux dompteurs qu'ils devront arrêter leur cirque.

arbreCerveau.jpg


En deux mots:

Votez ! Éliminez !

 

BONUS

 

Romain Desbois

28/02/2010

HOMMAGE AU SALON DE L'AGRICULTURE

patrick-font-by-coco.jpg

Le ministre de l'agriculture - Patrick Font

 

Romain Desbois

21/02/2010

QUICK, QUAND L'ETAT SE PREND POUR UN MAC

Quick-Halal.jpgQue Quick se lance dans l'halal, Ali et d'autres ne doivent pas pour autant sonner l'hallali, le commerce s'adapte à ses clients. A ceux que cela déplait d'aller filer leur fric ailleurs!

Cette affaire permet de mettre en lumière des pratiques que l'Etat non seulement tolère mais utilise au premier chef.

Les pratiques halal et casher sont des dérogations religieuses à la loi qui prévoit l'étourdissement préalable à l'abattage. Or Dalil Boubaker affirme que rien n'interdit dans l'Islam l'étourdissement de l'animal avant son meurtre. Aussi bien pour la viande halal que pour le sacrifice du mouton lors de l'Aïd el Kébir (1). Mieux, chaque bon musulman peut choisir de donner l'équivalent de la valeur vénale d'un mouton à un pauvre.

Mais cette histoire en cache une autre. Selon le 20minutes du 19 février dernier, Quick appartient à l'Etat à 94%! La Caisse des Dépôts et Consignations, par le biais de Qualium filiale de Capital Investissement filliale de la CDC l'a racheté en 2006 à un milliardaire. Et pas pour l'euro symbolique! Pour 880 millions d'euros! Soit pour plus de 5 milliards de francs pour ceux que l'euro induirait en erreur!(2)(3)

Pour Madame Lagarde des caisses vides, il n'y a rien à redire, la CDC "a notamment pour mission d'investir chaque fois que c'est opportun".

Encore une fois, l'Etat nous force par nos impôts et taxes, à nourrir des coucous dans nos nids. Les défenseurs de la cause animale, les végétariens sont contraints de financer ce contre quoi ils se battent.

Des corridas à la chasse en passant par les cirques avec  animaux sans parler de l'élevage intensif ou non, il n'y a pas une activité liée à l'exploitation animale qui ne soit subventionnée par l'Etat. Sans cette aide, beaucoup de ces barbaries spécistes auraient disparu.

Il serait temps d'exiger que chacun puisse choisir ou non de défendre l'indéfendable. Il est temps d'exiger que chacun joue avec les mêmes règles, réellement démocratiques .

 

Romain Desbois

(1)http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id...

(2)http://www.e24.fr/economie/france/article176003.ece/La...

(3)http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economiqu...

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/18/la-ville...