Avertir le modérateur

29/09/2015

ELLES NOUS PRENNENT POUR DES PIGEONS!

pigeonBlague.jpeg65 euros le sweat à capuche, 15 à 20 euros le tee-shirt, le tout affublé d'un slogan voire du logo de l'association , le chaland militant se dit que bon, c'est pour la bonne cause. La protection animale ne déroge pas à la règle.

Qu'est ce qui justifie ces prix hors normes?

Certes c'est une source de financement non négligeable mais est-ce vraiment le but? La priorité n'est-elle pas de faire passer un message; de promouvoir ses combats, ses idées? D'autant que faire payer aussi cher des outils de propagande est contreproductif. La majorité des personnes qui soutiennent ce genre d'association n'a pas le sou et se saigne déjà pour la cause. Le sweat à capuche vous le trouvez moitié moins cher aux 3 Suisses (j'ai vérifié). Je ne doute pas cependant que les entreprises de VPC se font largement leur beurre, margeant au minimum par 4; ce qui est la norme dans le domaine de la vente du vêtement. Comment croyez vous qu'en période de soldes , ils puissent vous faire des ristournes de 75%?

Les militants activistes n'aiment pas la critique (panurgisme et doigt sur la couture sont les deux mamelles du grouillot de base). Une tenancière du stand "Animaux en Péril" me certifie sur l'honneur, hargneuse, qu'ils ne font pas de bénéfice sur les produits vendus. Je suis sûr qu'elle en était convaincue (en deux mots je suis sûr aussi). Jamais elle n'a pensé s'informer; le grouillot n'est pas curieux. Mais elle ne savait pas à qui elle avait à faire la bougresse! Parce que bibi il connait un peu pour en avoir financé un paquet de ces trucs là. Y sait qu'au maximum le sweat est acheté entre 6 et 8 euros pièce! Et encore si vous ne commandez pas en grosse quantité et que vous ne savez pas négocier (Les prix sont dégressifs). La marge est donc de dix fois le prix d'achat producteur!!!!

 C'est surtout idiot en fait. A moitié prix (en margeant seulement à 5, c'est quand même 400% de bénéfice) ils en vendraient dix fois plus au minimum et auraient dix fois plus "d'hommes sandwich" dans les rues. Un nervi du même stand; "Animaux en péril" est connu pour sa mouvance fascisante; m'a traité de rigolo mais ne savait pas le prix d'achat de sa marchandise. Passons...

Les associations animales prendraient-elles leurs militants pour des pigeons? C'est tout de suite moins drôle!

Là comme ailleurs , il serait utile d'imposer l'affichage du prix producteur à côté du prix de vente. Cela éviterait qu'on nous vende 8 euros le kilo de cerises achetées 0,30 euro ou encore 120 euros la paire de chaussures coutant 3,50 euros à fabriquer. Et l'on verrait que si le bio est cher c'est pas toujours parce que c'est bio comme l'on verrait que produire en France n'est pas produire à perte. Mais encore faut-il accepter des marges bénéficiaires à un chiffre! Cette mesure pourtant ne coûterait rien à mettre en œuvre et aurait ipso facto un effet baissier sur les prix. Ensuite c'est au consommateur d'accepter ou pas d'acheter mais en connaissance de cause.

 

RomainDesbois

06/12/2012

AUX MUSULMANS, AMIS DES ANIMAUX.

quick,halal,musulman,mousse au chocolat,havreComme moi vous aimez les porcs et comme moi vous ne les mangez pas, hélas l'affaire des mousses au chocolat du Havre nous le rappelle encore, on essaie de nous en faire manger sans nous le dire.

Cela va du dentifrice aux bonbons Haribo en passant par le gel pour les cheveux. Plus rien n'est fiable de nos jours.

Haribo par exemple produit la même gamme de bonbons sans produit animal mais refuse de les vendre en France.

C'est comme le halal , vous savez que l'étourdissement préalable n'est pas incompatible et que si en France on ne le fait pas, c'est plus pour faire gagner du fric aux abattoirs que pour contenter un rite religieux. D'ailleurs dans les pays où l'étourdissement préalable est obligatoire, les musulmans ne sont pas de plus mauvais pratiquants!

En France, pays de la chasse à courre, de la corrida, du foie gras et de la crasse foi, on va même jusqu'à clarifier le vin rouge avec du sang de veau!

Mais je reviens à la consommation cachée de produit animal et particulièrement de vos amis cochons; savez-vous que dans le savon qui n'est pas marqué 100%végétal, il y a soit du porc , soit du boeuf? Ce n'est pas comme le salut du porc, ce n'est pas marqué dessus aussi distinctement.

Le suif (graisse de boeuf) est inscrit sous le joli nom de "sodium Tallowate", le saindoux (graisse de porc) est appelé "sodium lardate". Voir wikipédia

C'est dur d'être musulman car même le halal n'est pas sûr, le scandale que ça a déclenché quand Marine Le Pen a révélé les magouilles !!! Mais tout le monde s'en foutait du vrai ou du faux halal, elle aussi peut-être. Pourtant des témoignages provenant de Rungis, démontraient qu'ils mettent "halal" ou pas sur les mêmes produits.

"C'est selon ce qu'on nous demande" dit un des plus grands fournisseurs de viande halal à Rungis.

 

Alors si vous voulez savoir si votre viande provient bien d'un abattoir qui pratique le halal, je vais vous donner un truc très pratique créé par une association qui est contre le halal (ça marche aussi pour ceux qui ne veulent pas manger halal).

C'est une application gratuite pour les téléphones portables: cliquez là , ou (c'est pareil bougre de mangeurs de cadavres).

Votre religion est bien faite car même pour l'Aïd el Kébir, vous avez la possibilité d'égorger le mouton (bon c'est pas très pratique et le sang ça tâche); mais vous avez aussi la possibilité de donner à un pauvre la valeur vénale de l'animal.

C'est pas beau la vie? Vous sauvez un mouton et vous aidez un pauvre !!!

En plus vous arrêterez de vous faire avoir par les éleveurs qui multiplient jusque par quatre le prix habituel du mouton au moment du grand carnage.

Musulmans, amis des animaux, montrez aux autres croyants que vous êtes en avance sur votre temps !

Et si vous êtes dans la volonté oeucuménique, préférez le végétarisme !!!! Car c'est un mode d'Ali mentation qui respecte toutes les religions.

 

Comme dirait l'ami Africain "Ne fais pas aux truies ce que tu ne veux pas que l'on te farce"

 

RomainDesbois

 

Voir aussi:

Ce sale trafic sous lemanteau blanc

CIV: pas de quoi Saint Quétier

Quick: quand l'Etat se prend pour un Mac

La vraie révolution est en marche

On nous force à nourrir un coucou dans nos nids

Le lundi, c'est végétarien

Une espèce en voie de disparition, les élus se mobilisent

Chasse, pêche et biture

Mais où est donc passé le bon sens paysan?

Recette de réveillon, pour le plaisir

 

       
     

01/12/2010

CIV, pas de quoi Saint Quétier

lapincarotte.jpgOn fustige souvent à juste titre la publicité mais il n'est jamais mis en avant la propagande tapie dans l'ombre.

Financée par nos impôts, ces coucous que l'on nourrit dans nos nids n'en sont pas avares. Le CIV (centre d'information des viandes) qui n'est autre que le lobby de la filière viande, fait en ce moment sa campagne de manipulation des esprits, paniqué par le fait que de plus en plus de gens se détournent du "carnivorisme".(1)

Il faut dire qu'ils n'ont pas de chance les défenseurs de l'exploitation animale. Tout concourt à disqualifier la consommation de cadavre. Quel que soit le souci, on en revient au même coupable: LA VIANDE !

Du climat aux maladies virales qui déciment les humains dés la naissance, des déforestations à la disparition des espèces animales et végétales, l'élevage a toujours eu un impact négatif.

Cela commence à se savoir. La contre-attaque s'avére donc nécessaire. Tout est utilisé pour se faire; du contre-sens à la contre-vérité en passant par le mensonge éhonté. Il faut déculpabiliser les gens. Faudrait pas qu'ils se mettent à trop réfléchir aux conséquences de leurs actes quand même! Le CIV fonctionne comme un anti-wikiLeaks. Le moins de transparence possible, pour mieux tuer, maltraiter, vivons cachés.

L'association L214 en pointe depuis quelques temps dans la dénonciation des méthodes d'élevages et d'abattage est obligée de filmer en cachette pour obtenir des preuves (4) . Malgré ces preuves, la justice du côté des bourreaux, les condamne à de lourdes amendes.

Mais là où ils font fort , c'est quand ils débauchent des personnalités médiatiques qui se sont fait leur image autour de la protection animale. Sandrine Quétier (2) qui prête sa voix tout en vendant son âme à la propagande du CIV en est la triste illustration. Dans le sillage de Courbet (le pitre pas le peindre), elle est la marraine d'un petit refuge de banlieue (3) . Il est décidément des alliés que les animaux préfèreraient ne pas avoir.

Le CIV fait feu de tout bois, quitte à recevoir un jour une volée de bois vert. Comme nous l'explique l'excellent article de Julien Joly "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande" (5) , le CIV espionne sur la toile et élabore des plans de campagne manipulatrice ciblée.

Tout ceci est positif, cela prouve que les protecteurs des animaux et l'antispécisme sont en train de gagner.

"Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on n'ose pas, c'est parce que l'on n'ose pas que c'est difficile" SENEQUE

 

Romain Desbois

 

sources:

1 CIV ; 2  Sandrine Quétier ; 3 ASF ; 4 L214 ; 5 "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande"

28/02/2010

HOMMAGE AU SALON DE L'AGRICULTURE

patrick-font-by-coco.jpg

Le ministre de l'agriculture - Patrick Font

 

Romain Desbois

21/02/2010

QUICK, QUAND L'ETAT SE PREND POUR UN MAC

Quick-Halal.jpgQue Quick se lance dans l'halal, Ali et d'autres ne doivent pas pour autant sonner l'hallali, le commerce s'adapte à ses clients. A ceux que cela déplait d'aller filer leur fric ailleurs!

Cette affaire permet de mettre en lumière des pratiques que l'Etat non seulement tolère mais utilise au premier chef.

Les pratiques halal et casher sont des dérogations religieuses à la loi qui prévoit l'étourdissement préalable à l'abattage. Or Dalil Boubaker affirme que rien n'interdit dans l'Islam l'étourdissement de l'animal avant son meurtre. Aussi bien pour la viande halal que pour le sacrifice du mouton lors de l'Aïd el Kébir (1). Mieux, chaque bon musulman peut choisir de donner l'équivalent de la valeur vénale d'un mouton à un pauvre.

Mais cette histoire en cache une autre. Selon le 20minutes du 19 février dernier, Quick appartient à l'Etat à 94%! La Caisse des Dépôts et Consignations, par le biais de Qualium filiale de Capital Investissement filliale de la CDC l'a racheté en 2006 à un milliardaire. Et pas pour l'euro symbolique! Pour 880 millions d'euros! Soit pour plus de 5 milliards de francs pour ceux que l'euro induirait en erreur!(2)(3)

Pour Madame Lagarde des caisses vides, il n'y a rien à redire, la CDC "a notamment pour mission d'investir chaque fois que c'est opportun".

Encore une fois, l'Etat nous force par nos impôts et taxes, à nourrir des coucous dans nos nids. Les défenseurs de la cause animale, les végétariens sont contraints de financer ce contre quoi ils se battent.

Des corridas à la chasse en passant par les cirques avec  animaux sans parler de l'élevage intensif ou non, il n'y a pas une activité liée à l'exploitation animale qui ne soit subventionnée par l'Etat. Sans cette aide, beaucoup de ces barbaries spécistes auraient disparu.

Il serait temps d'exiger que chacun puisse choisir ou non de défendre l'indéfendable. Il est temps d'exiger que chacun joue avec les mêmes règles, réellement démocratiques .

 

Romain Desbois

(1)http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id...

(2)http://www.e24.fr/economie/france/article176003.ece/La...

(3)http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economiqu...

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/18/la-ville...