Avertir le modérateur

04/09/2008

ESPRIT SPORTIF, ES-TU LA?

1629596683.jpgMaintenant que toutes les caméras du monde se sont détournées, les dictateurs Chinois vont pouvoir dormir sur leurs pouvoirs. Le monde leur a transmis le message: "faites ce que vous voulez avec votre peuple, continuez de massacrer les Tibétains. Maintenant que l'on s'est bien amusé, le monde vous remercie"

Reporters Sans Frontière avait raison de profiter de l'occasion pour dénoncer les pratiques du gouvernement Chinois car ils savaient bien que c'était la seule façon de les obliger à changer, de les obliger à tenir leurs engagements concernant les Droits de l'Homme.

Mais les dirigeants chinois n'avaient aucune raison d'avoir peur de nos castes journalistiques ainsi que de nos sportifs prompts à se draper dans des valeurs qu'ils s'empressent de piétiner pour la vanité d'être le meilleur.

Décidemment nous n'avons pas les mêmes valeurs. Quoi de plus inutile que le spectacle sportif, que la compétition?

Un reportage de l'excellente émission de France2, Complément d'enquête, nous révélait que les sportifs Chinois sont sélectionnés quasiment bébés contre leur gré et celui de leurs parents et réduits à l'esclavage toute leur vie, dans des entrainements quotidiens dignes de ceux des gladiateurs Romains. Ces esclaves athlètes n'ont même pas le loisir de choisir leur discipline!

Quelle honte mesdames et messieurs les athlètes qui osez vous confronter à ces esclaves! Quelles valeurs morales défendez-vous ainsi? Vos performances physiques n'ont d'égal que votre piètre sens du respect de l'autre. A votre décharge, vous aussi avez été formaté dés l'enfance; aux frais des contribuables en plus. "Les héros sont parmi nous" titrent les journaux. L'héroïsme eut été de boycotter les JO, pas de gagner contre des esclaves.

La Ministre de la santé, de la jeunesse et du sport a préféré rester à Pékin plutôt que d'aller assister à la conférence internationale de lutte contre le SIDA. Une association de réinsertion de jeunes délinquants a offert le voyage à Pékin pour soutenir le boxeur français issu de la même banlieue. C'était soi-disant pour leur inculquer les vraies valeurs. Lesquelles? Vous qui êtes opprimés, désavantagés, allez opprimer ceux qui sont plus opprimés ou plus désavantagés que vous. Voilà ce qu'ils entendent plus ou moins consciemment. Bravo les mecs!

J'aurais quand même entendu de la bouche de personnes bien chanceuses d'être en France, qu'il fallait leur laisser le temps aux Chinois de passer à la démocratie. Au dela du relent raciste de ce genre de propos, je doute que les victimes des dictatures aient l'envie ou le temps d'attendre.

Notre devoir à nous qui sommes mieux lotis est de se battre pour que tout le monde ait au moins autant de liberté que nous.

15/04/2008

LE CIO NE VEUT PAS DE MONDE MEILLEUR

Maintenant on en est sûr! Le CIO a choisi son camp au point de refuser qu'on arbore le but même des JO.

Jusqu'où les hommes sandwichs qu'on appelle sportifs sont prêts à se compromettre pour un plat de médailles?

En tous cas pour nous, comme aurait pu dire Coluche:

Pendant les JO, l'important est de partir pisser.

04/04/2008

C'EST LE CIO QUI SALIT LES JO

La flamme de la honte.

Comment les sportifs peuvent s'exonérer de toute complicité?

Y serais-je allé en 36? Voilà ce que je me demanderais si j'étais à leur place.

C'est le CIO qui salit les JO en les donnant à un pays violant les droits de l'humain.

Ne font-ils pas partie de l'esprit olympique?

Et si les sportifs défilaient lors de la cérémonie d'ouverture en costume tibétain et derrière la bannière tibétaine?

Ca aurait de la gueule, non?

Je propose aussi que le président de l'Union Européenne (M. Sarkozy), invite le Dalaï Lama à la cérémonie d'ouverture.

Surprenant aussi le silence médiatique d'Amnistie Internationale et de la Ligue des Droits de l'homme. Ca aurait plus de poids de s'unir plutôt que de laisser RSF prendre les coups tout seul.

A l'avenir je propose que les JO reviennent définitivement en Grèce. Les frais seraient partagés par les pays participants.

En plus, ça éviterait que Paris dépense des dizaines de millions d'euros juste pour être candidate....en vain.

Respect Monsieur Ménard.