Avertir le modérateur

29/09/2015

ELLES NOUS PRENNENT POUR DES PIGEONS!

pigeonBlague.jpeg65 euros le sweat à capuche, 15 à 20 euros le tee-shirt, le tout affublé d'un slogan voire du logo de l'association , le chaland militant se dit que bon, c'est pour la bonne cause. La protection animale ne déroge pas à la règle.

Qu'est ce qui justifie ces prix hors normes?

Certes c'est une source de financement non négligeable mais est-ce vraiment le but? La priorité n'est-elle pas de faire passer un message; de promouvoir ses combats, ses idées? D'autant que faire payer aussi cher des outils de propagande est contreproductif. La majorité des personnes qui soutiennent ce genre d'association n'a pas le sou et se saigne déjà pour la cause. Le sweat à capuche vous le trouvez moitié moins cher aux 3 Suisses (j'ai vérifié). Je ne doute pas cependant que les entreprises de VPC se font largement leur beurre, margeant au minimum par 4; ce qui est la norme dans le domaine de la vente du vêtement. Comment croyez vous qu'en période de soldes , ils puissent vous faire des ristournes de 75%?

Les militants activistes n'aiment pas la critique (panurgisme et doigt sur la couture sont les deux mamelles du grouillot de base). Une tenancière du stand "Animaux en Péril" me certifie sur l'honneur, hargneuse, qu'ils ne font pas de bénéfice sur les produits vendus. Je suis sûr qu'elle en était convaincue (en deux mots je suis sûr aussi). Jamais elle n'a pensé s'informer; le grouillot n'est pas curieux. Mais elle ne savait pas à qui elle avait à faire la bougresse! Parce que bibi il connait un peu pour en avoir financé un paquet de ces trucs là. Y sait qu'au maximum le sweat est acheté entre 6 et 8 euros pièce! Et encore si vous ne commandez pas en grosse quantité et que vous ne savez pas négocier (Les prix sont dégressifs). La marge est donc de dix fois le prix d'achat producteur!!!!

 C'est surtout idiot en fait. A moitié prix (en margeant seulement à 5, c'est quand même 400% de bénéfice) ils en vendraient dix fois plus au minimum et auraient dix fois plus "d'hommes sandwich" dans les rues. Un nervi du même stand; "Animaux en péril" est connu pour sa mouvance fascisante; m'a traité de rigolo mais ne savait pas le prix d'achat de sa marchandise. Passons...

Les associations animales prendraient-elles leurs militants pour des pigeons? C'est tout de suite moins drôle!

Là comme ailleurs , il serait utile d'imposer l'affichage du prix producteur à côté du prix de vente. Cela éviterait qu'on nous vende 8 euros le kilo de cerises achetées 0,30 euro ou encore 120 euros la paire de chaussures coutant 3,50 euros à fabriquer. Et l'on verrait que si le bio est cher c'est pas toujours parce que c'est bio comme l'on verrait que produire en France n'est pas produire à perte. Mais encore faut-il accepter des marges bénéficiaires à un chiffre! Cette mesure pourtant ne coûterait rien à mettre en œuvre et aurait ipso facto un effet baissier sur les prix. Ensuite c'est au consommateur d'accepter ou pas d'acheter mais en connaissance de cause.

 

RomainDesbois