Avertir le modérateur

23/07/2013

LES NOUVEAUX PARASITES

sportif,dopageLe 18 juillet, le Sénat devait révéler au peuple la liste des dopés du tour de France de 98. Mais, dans leur grande magnanimité et à la demande des coureurs cyclistes, notre Assemblée adoptera un train de sénateurs, attendra la fin du tour de France des dopés et l’attribution de la seringue jaune pour divulguer ce que tout le monde sait déjà : Les sportifs pro sont des tricheurs.
Notre société schizophrène est bien représentée par nos élus puisque le Sénat a organisé aux frais d’un Etat endetté une exposition pour le centenaire du Tour de France. On se demande d’ailleurs ce que viennent faire les locataires du Palais du Luxembourg dans cette aventure. Leurs fonctions leur laissent-elles assez de temps libre ?
Mettre en avant les valeurs du sport serait louable si dans les faits l’on n’était pas au royaume de la novlangue. Comment expliquer à des jeunes dealers qu’ils iront en prison et auront leur vie gâchée quand les médias encensent les tricheurs voire leur offre une superbe conversion dans leurs rangs? Qui se souvient d’Erwann Menthéour qui écrivit sur son expérience et dénonçant le dopage? Qui se souvient ne serait-ce que le nom du joueur de foot qui dénonça les magouilles du désormais célèbre match OM/VA, Jacques Glasmann ? J’ai dû moi-même faire des recherches alors que je le considère comme un héros. Son honnêteté lui a couté sa carrière, malheur à celui qui dit la vérité!


Alors parlons-en des valeurs du sport !

Que ce soit pour s’offrir le bateau ou pour avoir la possibilité d’en vivre les professionnels du sport se vendent au plus offrant, qu’il propage la mort nucléaire , qu’il vende de la merde ou qu’il soit dictateur, la seule règle est le chèque! Bel exemple pour la jeunesse en effet.


Autour de ces parasites de la société rôdent d’autres parasites qui vivent du travail et des exploits (que je ne nie pas ici) de ces athlètes. Des médecins dealers jusqu’aux journalistes « sportifs » sont complices de ce système mafieux. On écrase quelques gosses au passage; quelques concurrents y resteront; qu’importe Holtz et France Télévision seront contents d’avoir vidé les poches du contribuable pour diffuser le « Paris brancard » ou les JO (10 millions de recettes publicitaires pour 50 millions de dépenses en droits de diffusion). Cela ne les a pas empêché de demander et d’obtenir une hausse de la redevance. Les non-amateurs du sport spectacle, téléspectateurs de second rang pour nos directeurs de chaines et de radios devront souffrir que ces messieurs-dames  finissent de faire joujou pour espérer voir leur programme habituel.
Souvenons-nous et sans que cela n’émeuve quiconque, qu’à l’occasion du scandale dit des "lasagnes à la viande de cheval", on « découvre » que les chevaux de course sont dopés et donc que le PMU est truqué. Le chevalier Bayrou et son acolyte Morin , tous deux éleveurs et maquignons n’ont pas enfourché leur fier destrier pour bouter la mafia qui les fait vivre.
Ces sportifs pro que l’on forme au frais des contribuables avec le sport-étude coutent chers également à la sécu et iront pour la plupart une fois fortune venue se faire voir chez les belges ou bien les suisses pour ne pas avoir à participer au financement de leurs futurs successeurs.
Même Marie-George Buffet commit le crime de lèse communisme en permettant  aux sportifs professionnels d’étaler leurs revenus sur plusieurs années afin de moins payer d’impôt. Certainement que l’exonération des cotisations sociales via le fameux Droit à l’Image Collectif (fuck your DIC !) ne devait pas suffire à nourrir ces divertisseurs de la classe laborieuse.
Le culte de la concurrence et de la compétition ne se contente pas de pomper le pouvoir d’achat des gens via le « sponsorage » qui fait que ces épreuves sportives ne sont plus que des écrans publicitaires; les subventions accordées par nos élus et la construction des stades sont également pour nos billes!


Notre société orwellienne soviéto-capitaliste nous fait oublier avec les jeux que le pain c’est pour eux.


RomainDesbois

30/09/2008

POUR LA DROITE, C'EST CHOMAGE ET DESERT ECONOMIQUE

monnaie de singe.jpgAvec  Sarkozy on a eu à Toulon un abbé et trois aveux. Mes biens chers frères je vous promets plus de chômage, moins d'argent. C'est le bordel mais je vous promets de sauver les riches banquiers. Pour vous je vous l'ai déjà dit, je soutraite l'espoir avec le Pape.

Les boites d'interim annoncent avoir perdu 35 000 emplois au premier semestre 2008.  C'est comme par hasard quasiment le nombre de chômeurs en plus. Voilà l'effet pervers des heures supp. éxonérées. Pourquoi une entreprise embaucherait quand c'est moins cher de faire travailler plus ceux qui ont déjà un boulot. D'autant que ce marché de dupes est doublement pervers car les charges exonérées sont payées aux caisses de retraites, de chômage et de sécu par l'Etat. C'est à dire par les contribuables, y compris par ceux qui font des heures supp. Les seuls à y gagner sont les entreprises.

Le RSA fonctionne de la même façon. Puisque l'Etat va payer un complément de salaire à ceux qui trouveront un boulot de merde mal payé, pourquoi voulez-vous qu'un patron les payent plus? Si il ya des gens qui gagnent moins en travaillant qu'en restant au RMI (ce qui reste à démontrer), c'est parceque les salaires ne sont pas assez élevés! De plus, le RSA viole le principe du travail égal, salaire égal. Comment va comprendre le collègue qui bosse pour le même salaire mais qui ne touche pas le RSA qu'il fait le même boulot pour 200, 300 euros de moins?

Mais comment expliquer que l'UNEDIC affiche pour 2007 UN EXCEDENT DE QUATRE MILLIARDS D'EUROS et prévoit un excédent de Huit milliards pour 2011?! Pourquoi cet argent ne sert pas à payer plus de RMIstes ou de chômeurs? Ou alors pourquoi ne pas baisser les cotisations si ils ne redistribuent pas?

On a quand même vu à Metz le Medef défiler pour demander que l'ETAT remplace les casernes par 1500 fonctionnaires. Le Medef demandant des fonctionnaires pour faire vivre le tissu économique, c'est nouveau; eux qui passent leur temps à cracher sur ces parasites inutiles et fainéants en les rendant responsales du trou de l'ETAT.

Le doyen du Sénat qui fait l'interim entre Poncelet (le SDF à qui ils ont offert un appart à vie dans un des quartiers les plus chers de France) et Larcher (le chasseur qui aime la chasse mais qui ne tue pas d'animaux), n'est autre que le milliardaire marchand d'armes, voleur d'âmes, Dassault. Sa dernière saillie date de quelques mois. Il a proposé que l'ETAT ne paie plus les chômeurs pour les inciter à trouver du boulot, car l'Etat est trop pauvre. Dassault ne sait pas que le chômage est une assurance payée par les salariés (directement ou non) et ce n'est pas l'Etat qui paie! De plus il est bien mal placé pour se plaindre car si l'Etat est si mal en point, on peut dire qu'il y est pour quelques milliers de milliards.

Arrête ton char Dassault.