Avertir le modérateur

27/04/2015

LOI RENSEIGNEMENT, MEDIAS ET TERRORISME.

phto-libre.frLa loi renseignement serait juste une légalisation de pratiques déjà largement usitées dans notre pays.

Y a rien qui vous choque dans cette phrase amplement entendue dans nos médias par les défenseurs de nos libertés?

Je comprends donc qu'actuellement nos élus savent que des méthodes illégales sont utilisées en France! Avez vous entendu quelqu'un demander si quelqu'un a été poursuivi pour ces méfaits? Comment se fait-il qu'en France des personnes supposées faire respecter la loi puissent impunément avoir des pratiques illégales?

Désolé d'avoir l'esprit mal placé.

La lutte contre le terrorisme a-t-elle besoin de ces pratiques, je ne saurais trancher si tel était mon pouvoir.

J'ai pourtant remarqué qu'un point commun à tous ces assassins, du pilote d'avion au branquignole de Villejuif, c'est le désir de devenir célèbre.

Les médias ont cette responsabilité. En citant leurs noms , non seulement accèdent à leur désir mais plus grave encore ils confirment aux prochains candidats à la notoriété que c'est la  bonne méthode !

Ce terrorisme est une nouvelle forme de téléréalité, une nouvelle piste pour les jeunes de briller en société et bien plus longtemps en plus !

Je vous en supplie, cessez d'alimenter leurs fantasmes de gloire! CESSEZ DE LES NOMMER!

En plus , vous respecterez la très symbolique loi sur la présomption d'innocence.

 

RomainDesbois

03/12/2008

LA VIE D'EN BAS

Cadenas.jpgLa police s’est très mal comportée avec un journaliste ancien PDG de Libération ! voir
Bienvenue dans le vrai monde !

Les journalistes sont-ils si mal informés qu'il leur faille vivre les choses pour en connaître l'existence?
Bienvenue dans le monde réel messieurs les journalistes de Libération!


Je trouve que ce qu'a subit ce journaliste est scandaleux mais je suis heureux qu'il l'ai vécu puisqu'il en a parlé dans le presse.


C'EST LE QUOTIDIEN DES CITOYENS POURTANT!


Combien de personnes par jour subissent ce traitement en France? Personne ne songe a s'en inquiéter!
J'ai vécu ce traumatisme, il ya quinze ans et j'ai mis des années à ne plus trembler dés que l'on frappe à ma porte. Même maintenant, pendant que j'écris j'ai des frissons qui remontent dans le dos!

J'ai fait 24h de Garde à vue avec nuit à la Conciergerie,Cul de basse fosse digne du moyen-âge, dans une cellule où grouillaient des cafards d'une taille que je n'avais pas vue en France, avec un type inquiétant agressif, avec comme simple couche une planche en bois sans couverture. Personne ne savait que j'étais là; ce jour là, j'ai compris que l'on pouvait disparaître en plein Paris sans que personne ne s'en aperçoive.

Le Motif officiel de ma garde à vue: Témoin d'une perquisition!
J'ai eu le malheur d'être chez un ami en son absence quand ils ont débarqué. Je n'ai jamais su ce que la police cherchait mais ils ont fini par dire que me garder à vue avait pour but d'avoir un moyen de pression envers mon ami qu'ils voulaient voir venir débarquer chez "de son plein gré". J'ai donc servi d'otage par la police!
En me relâchant le lendemain, le policier me rend en me le jetant d'un air méprisant le contenu de mes poches en vrac dans un sac plastique (porte feuille vidé, etc...), je commence à ranger et là il s'énerve et me dit de dégager, qu'il en marre de voir ma gueule, etc...
Moi qui m'attendais au moins à un semblant d'excuse, je lui fait remarqué que soit je suis coupable et ils n'emprisonnent soit je suis innocent et là j'ai le droit à un minimum de respect. Il m'a jeté à la rue, sans même se préoccuper comment j'allais rentré chez moi en me disant que "je n'ai qu'à mieux choisir mes amis".


Ce délit d'amitié et cette histoire, j'ai essayé d'en parler à des journalistes (y compris à Libération), cela n'a intéressé personne.
Bienvenue dans le monde des gens d'en bas, monsieur le journaliste.

08/04/2008

DROITS DE L'HOMME BAFOUES A PARIS

Pendant le parcours de la flamme de la honte à Paris, le drapeau tibétain a été interdit!

Sur le parvis de l'hôtel de ville, j'ai vu des gendarmes arracher ce drapeau des mains de pacifiques manifestants.

Les militants étaient refoulés côté rue de Rivoli afin qu'ils ne soient pas vus du parcours.

Comment peut-on accepter que la police viole la loi et bafoue les droits de l'homme!

Qui a donné cet ordre infâme?

Notre démocratie est-elle si superficielle?

Les policiers, les gendarmes et autres militaires ne sont pas au dessus des lois, ils ont même le devoir de refuser un ordre contraire à la loi.

Comment faire confiance à ceux qui sont là pour faire respecter la loi après cela? Impossible de ne pas penser au passé honteux de la police française. Elle n'a pas changée, ça fait froid dans le dos!

Mais la fête a quand même été gâchée. 

On ne fait pas la fête avec des dictatures.

On ne joue pas avec les droits de l'homme.

La honte retombera sur les sportifs qui se compromettront à ces JO!