Avertir le modérateur

23/04/2015

C'est ça les valeurs chrétiennes de l'Europe ?

photolibre.frAlors que certains pleurent sur les conséquences de nos inconséquences; qu'après avoir remplacé le programme d'aide aux naufragés par un programme de surveillance anti-immigration, nos édiles européennes vont agir !

La solution ? Détruire les bateaux avant que les expatriés ne les empruntent.

Restez crever chez vous braves gens mais surtout ne souillez pas notre eau avant la saison des baignades !

Est-ce tout ce qui reste des valeurs supposées chrétiennes de l'Europe? Les plus farouches partisans d'une fermeture des frontières sont ceux qui portent le crucifix en bandoulière.

Alors que l'on est capable de détruire mille chênes pour construire la réplique de l'Hermione, alors que l'on s'apprête à dépenser 100 millions d'euros pour postuler aux JO qui au bas mot nous couteraient une dizaine de milliards d'euros, nous ne serions pas capables, nous les pays les plus riches de la planète d'accueillir notre part de la misère du monde ? Décidément nous n'avons pas les mêmes valeurs

Honte sur nos têtes, honte à l'humanité !

Le moins que l'on puisse attendre d'un croyant est qu'il ne soit pas de mauvaise foi.

RomainDesbois

 

PS: On refuse que l'on entre en France au sud et on refuse que l'on sorte de France au nord. Est-ce que ce monde est sérieux ?

12/12/2012

UNE CAISSE POUR LES PENSIONS ALIMENTAIRES

Nombreuses sont les femmes qui n'arrivent pas à percevoir la pension alimentaire des enfants dont elles ont la garde.

Source de conflits aboutissant quelquefois à des violences voire des homicides, plus généralement cela plonge les familles dans la plus extrême précarité.

De plus cela engorge la justice de procès répétitifs pourtant facilement évitables.

Je propose de créer un intermédiaire entre les parties : une Caisse de Compensation des Pensions Alimentaires (CCPA)

 

FONCTIONNEMENT

1 Le parent payeur verse son dû à la CCPA, tout retard est assujetti à des intérêts.

2 Le parent "bénéficiaire" reçoit son dû de la CCPA à la date fixée, même si le parent payeur a du retard.

En déconnectant le paiement du versement, on garantit l’application de la loi tout en supprimant la quasi totalité des litiges et du stress liés au côté aléatoire du système actuel.

De plus, cela permet au parent payeur d’avoir du retard dans ses versements, sans culpabiliser ni recevoir l’opprobre, en lui permettant de gérer des impondérables financiers temporaires et sans pénaliser financièrement ses enfants et l’autre parent.

 

FINANCEMENT DU FONCTIONNEMENT DE LA CCPA

Au démarrage l’Etat finance la différence liée aux retards par un prêt sur l’honneur; retards qui devraient être moindres qu’actuellement (parions que les mauvais payeurs oseront moins affronter la CCPA que le parent de leurs enfants).

Ensuite le financement du fonctionnement pourrait être assuré par exemple:

  • Par les intérêts liés aux retards
  • Par les fonds de secours devenus obsolètes
  • Par les économies réalisées par la justice.
  • Par le fond de solidarité de la caisse des allocations familiales.

CONCLUSION

Facile à mettre en place, peu coûteuse en gestion, la Caisse de Compensation des Pensions Alimentaires avantage toutes les parties concernées tout en rendant un peu de sérénité dans les conflits familiaux.

Si en plus l’Etat, la Justice y trouvent financièrement leur compte, qu’attendons-nous !

 

RomainDesbois

14/04/08 

Ci-joint une toute récente émission sur LCP, du 11/12/12, qui ne fait que confirmer l'utilité de cette mesure:

http://www.dailymotion.com/video/xvujnh_ca-vous-regarde-l...

22/11/2012

LA FAIM DU MONDE EST POUR NOEL.

sdf,morts de la rue,don quichotte,clochards,samu,frois,noel,illumination,paris,Comme tous les ans , les communes vont dépenser sans compter pour les illuminations de Noël. Alors que l’on n’a de cesse de nous refuser meilleure fortune, que même les plus démunis d’entre nous vont devoir trouver une ceinture; pas de logis pour les mal-logés; pas de fix pour les "sang domicile". Y a pas de sous nous dit-on en attendant de s’apitoyer sur les prochains morts de la rue.


Le journal du net a eu l’excellente idée de recenser le coût de ces brillantes dépenses pour 18 des plus grandes villes de France : journal du net.com/economie/enquete/illuminations-noel-villes

Par ordre décroissant (mais pas pour les SDF) :

Nice,     1.520.000 euros

Marseille,    760.000 eurossdf,chômage,crise,illumination,noel,clochard,paris,pauvreté,morts de la rue,don quichotte

Paris,     684.000 euros

Nantes,     600.000 euros

Reims,     551.119 euros

Bordeaux,     450.000 euros

Strasbourg,     450.000 euros

Colmar,     403.000 euros

Montpellier,     375.000 euros

Lyon,     360.000 euros

Saint-Etienne,     360.000 euros
   
Rennes,     322.000 euros

Le Havre,     220.000 euros

Saint-Tropez,     220.000 euros

Grenoble,     210.000 euros

Lille,     200.000 euros

Biarritz,     150.000 euros

Toulouse,     147.530 euros

Dans ces villes, la pauvreté c’est comme partout, le paquet cadeau fait apprécier tellement mieux la crise gadget. Mais vous n’entendrez dans les médias que la question du suspense atroce de savoir si la pouffe de service va bien trouver le bouton.

Gandhi disait : « il faut vivre simplement afin que d’autre puissent simplement vivre ». Sans tomber dans un ascétisme assez timide, ce message altruiste est digne d’être rappelé à tous ceux qui se plaignent de notre société supposément individualiste.

Mais le français n’est pas partageux. Grand diseux et petit faiseux surtout ; seuls 14% des contribuables imposables déclarent des dons alors que 77% de ces dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu (77% pour les dons aux associations d’aide à la personne, 60% pour les dons aux autres associations reconnues d’utilité publique)

AUJOURD’HUI, ON N’A PAS LE DROIT D’AVOIR FAIM NI D’AVOIR FROID , avez-vous déjà oublié Coluche bande d’enfoirés !

sdf,chômage,crise,illumination,noel,clochard,paris,pauvreté,morts de la rue,don quichotteSi la misère est moins dure au soleil, il faut croire qu’elle est plus acceptable sous le vernis de Noël. La mort est tellement plus belle sous les lampions.

Peut-être que des humains, des vrais, avec des gros morceaux de coeur à l'intérieur, accompagneront ces morts de noël dans un endroit sans lumière mais je frémis de penser que c'est peut-être la première fois qu'on leur offrira des fleurs.

« la meilleure façon d’aider un homme est de lui permettre d’aider plus pauvre que lui » Abbé Pierre.

A l’aube de la fin du monde pour beaucoup de ces êtres, je tiens à rendre hommage à un grand Monsieur qui selon moi a écrit la plus belle chanson au monde.


Brel : Quand on n’a que l’amour
Quand on n’a que l’amour
Pour parler aux canons
Et rien qu’une chanson
Pour convaincre un tambour.
Alors sans avoir rien
Que la force d’aimer
Nous aurons dans nos mains
Ami le monde entier.

RomainDesbois

Voir aussi :

Collectif Les Morts de la Rue

Les enfant de Don Quichotte

Hiver 54... ans après

Faut-il tuer les SDF? d'Arianne Walter

Quand nos caisses jouent nos retraites à la bourse

Tous logés à la même enseigne?

Fonctionnaires, trop c'est trop !!!

Fric frac dans les régions.

28/05/2008

QUAND L'OPPRIME DEVIENT L'OPPRESSEUR

667750757.jpgAprès avoir subit l'oppression des blancs lors de l'Aparteid, voilà que certains Sud-Africains massacrent d'autres noirs sous prétexte qu'ils mangeraient leur pain, leur prendraient leur travail. Les Zimbabwéens fuient la dictature qui a fait régresser leur pays parmi les plus riches du continent. Massacrant tout ce qui avait un lien avec les descendants des colons blancs, y compris leurs animaux, les Zimbabwéens ont exorcisé des siècles d'oppression de la pire manière. Le pays, à terre économiquement, fait fuir les plus pauvres qui se retrouvent à leur tour massacrés par d'aussi pauvres qu'eux. Le racisme se développerait-il dans le lit de la pauvreté?

Avons-nous déjà oublié que le nazisme a prospéré dans ce lit? La valeur de l'argent se dévaluait si vite qu'un billet valait cent fois moins du jour au lendemain, au point que l'État Allemand n'avait plus le temps d'éditer de nouveaux billets et imprimait la nouvelle valeur par dessus l'ancienne, au tampon encreur. Le peuple était alors, près à entendre les sirènes d'Hitler. Il lui a suffit de promettre aux Allemands du travail (travailler plus pour gagner plus) et surtout de désigner un responsable. Partout la tentative d'opposer les uns aux autres existe. Et nous retrouvons le syndrome de Frankeinstein; jamais il n'est expliqué la génèse des choses. Qui a mis à genoux l'économie allemande; a jeté les Palestiniens dans les bras islamistes; a continué de se comporter en colons au Zimbabwé?

Le racisme, le terrorisme sont les conséquences non les causes; bien que ni l'un, ni l'autre ne sont excusables.

Il y a vraiment de quoi désespérer de l'humain.