Avertir le modérateur

10/11/2018

ARMISTICE 14-18: L'HOMMAGE SCANDALEUX AUX VICTIMES

macron et des pseudos poilus hilares gros plan.jpeg

Cette image de pseudos poilus et d'un taré de la gâchette hilares, illustre bien la honte et la colère que je ressens aujourd'hui. Qu'ont les humains à être aussi fascinés par la guerre? Même ceux à qui on donnerait la paix sans confession sont au salon de l'armement comme des gosses dans un magasin de jouets !

(regardez donc à 37mn15s )

Alors que c'est la fin de cette guerre que l'on célèbre, l'on parle de grand soldat, de héros, d'hommage à des généraux qui n'ont pas hésité à envoyer à la boucherie des centaines de milliers de jeunes hommes, parfois encore adolescents. Cette fierté nationaliste, qui sévissait jusque dans les têtes des écoliers lobotomisés par les hussards de la république, est toujours sous-jacente. Ces pauvres soldats n'étaient pas des héros; ils avaient le choix qu'entre essayer de survivre à la mitraille et se faire fusiller pour désertion !

Ce n'est pas un hommage que l’État leur doit mais des excuses!

Ces dirigeants orgueilleux ont tout fait pour humilier le peuple vaincu et le mettre à genou économiquement. On le sait aujourd'hui, c'est ce qui a fait le lit du nazisme! La suite vous la connaissez.

Maurice Genevoix, qu'Emmanuel Macron ose appeler à la rescousse, doit se retourner dans sa tombe tant il était aux antipodes de ce que représente cette itinérance guerrière. Qui mieux que lui a décrit l'horreur de la guerre, dénoncé le massacre des animaux? Plus de dix millions de chevaux, cent mille chiens, vingt quatre mille pigeons, des dromadaires, des éléphants etc.. sont morts, enrôlés de force dans un combat qui ne les concernait pas? Et combien de millions d'autres massacrés parce que se trouvant au mauvais endroit, au milieu des bombes, des gaz (Monsanto déjà), des hommes? Morts dans l'indifférence d'une espèce qui se croit supérieure et propriétaire de tout. Cet hommage est une insulte aux victimes des guerres!

Pendant que l'on parle d'une guerre passée, qui se préoccupe de celles qui sévissent aujourd'hui? Faudra-t-il attendre un siècle pour pouvoir dénoncer notre rôle criminel dans ces conflits?

LA GUERRE EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ !

Il existe deux sortes d'assassins, ceux que l'on condamne et ceux que l'on décore.

RomainDesbois

04/11/2012

YANN, 16 ANS, L'HEROISME N'ATTEND PAS LE NOMBRE DES ANNEES

yan,pompiers,feu,volontariat,héros,Digne-les -BainsDes héros du quotidien agissent et meurent souvent dans l'indifférence la plus totale dans cette société de plus en plus ingrate. Des héros qui devront mourir pour esperer avoir les honneurs et les décorations. Yann Siméoni, lycéen, est mort à 16 ans pour avoir voulu aider son prochain. Volontaire et altruiste comme tant de jeunes qui ne font pas la Une des médias, il représente plus justement l'image de la jeunesse souvent très décriée.

Ces héros sont nombreux à oeuvrer, à mourir. De tous âges, ils font de la France un pays où il fait bon vivre pour la plupart d'entre nous, malgré notre propension à râler, sport préféré des français auquel je m'adonne volontiers. Ces hommes et ces femmes nous sont devenus transparents, tant nous sommes habitués à avoir tout, tout de suite. Au point qu'ils se font tuer par les automobilistes qui se fichent qu'ils soient en train de sauver une vie encastrée dans la fusion de deux véhicules.

Il suffit qu'un train s'arrête parce que les secours s'activent à sauver un suicidé, pour entendre se plaindre les voyageurs; pour entendre l'air si bien connu du poujadisme.

On ne respecte plus ces sauveteurs. Qu'ils soient pompiers ou médecins, infirmières ou policiers, ils se font de plus en plus agresser pendant l'exercice de leurs fonctions.

Il y a moins d'un lustre, les pompiers manifestaient en vain pour obtenir le droit de partir à 50 ans à la retraite. Revendication légitime quand on sait ce qu'endure le corps tout au long de cette activité. C'eut été une honorable façon de les honorer que d'accéder à leur demande.

Faut-il qu'un jeune de 16 ans meure au front de cette guerre permanente contre le drame pour qu'enfin on s'interesse à ces humains désintéressés? Combien d'entre-nous leur doivent la vie?

Yann, vous faites honneur à la jeune génération, vous faites honneur aux pompiers, vous faites honneur à l'Humanité.

Si cela était en mon pouvoir, je ferais en sorte que, par votre sacrifice et celui de votre collègue le sergent Michaël Baghioni, sapeur-pompier professionnel de 35 ans, tous ces héros du quotidien obtiennent le prix Nobel de la Paix.

Gras comme la France, ingrat comme un français.

Romain Desbois