Avertir le modérateur

23/04/2015

C'est ça les valeurs chrétiennes de l'Europe ?

photolibre.frAlors que certains pleurent sur les conséquences de nos inconséquences; qu'après avoir remplacé le programme d'aide aux naufragés par un programme de surveillance anti-immigration, nos édiles européennes vont agir !

La solution ? Détruire les bateaux avant que les expatriés ne les empruntent.

Restez crever chez vous braves gens mais surtout ne souillez pas notre eau avant la saison des baignades !

Est-ce tout ce qui reste des valeurs supposées chrétiennes de l'Europe? Les plus farouches partisans d'une fermeture des frontières sont ceux qui portent le crucifix en bandoulière.

Alors que l'on est capable de détruire mille chênes pour construire la réplique de l'Hermione, alors que l'on s'apprête à dépenser 100 millions d'euros pour postuler aux JO qui au bas mot nous couteraient une dizaine de milliards d'euros, nous ne serions pas capables, nous les pays les plus riches de la planète d'accueillir notre part de la misère du monde ? Décidément nous n'avons pas les mêmes valeurs

Honte sur nos têtes, honte à l'humanité !

Le moins que l'on puisse attendre d'un croyant est qu'il ne soit pas de mauvaise foi.

RomainDesbois

 

PS: On refuse que l'on entre en France au sud et on refuse que l'on sorte de France au nord. Est-ce que ce monde est sérieux ?

17/06/2008

LA DEMOCRATIE SAUVEE PAR LES IRLANDAIS

138294849.jpgMalgré les pressions, voire le chantage de leurs élites politiques et médiatiques, les Irlandais ne se sont pas laisser acheter et ont refusé le traité de Lisbonne. Aussitôt les défenseurs de la pensée unique se sont mis à réfléchir pour changer les règles du jeu. Comme on ne peut pas toujours interdire au peuple de décider, si celui-ci ne vote pas comme on le souhaiterait, il suffira de trouver une astuce pour contourner son choix.

Le Tsar Kozy dit qu'il faut en tirer les leçons. Il serait temps! Encore faut-il qu'il en tire les bonnes et les conciliabules qui ont commencé aussitôt ne présagent rien de bon pour la démocratie.

En votant non, les électeurs Irlandais ont révélé une fois de plus le gouffre entre les peuples et leurs représentants. En votant non en notre nom, nous les peuples bâillonnés, les Irlandais ont sauvé la démocratie européenne. MERCI!