Avertir le modérateur

15/11/2018

TRUMP, LES GILETS JAUNES ET LE GAZ DE SCHISTE

trump,dollar,anglais,gaz de schiste,iran,pétrole,embargo,israel,palestine,onu,ue,europe,esperanto,monnaie,venezuelaCurieux que personne ne se penche sur le rôle du président des USA concernant la hausse du pétrole. Le fait que Trump impose au reste du monde un embargo contre l'Iran, qu'il fasse pression sur les pays de l'OPEP ne peut pas être sans effet sur le cours du baril. La taxe écolo vilipendée par les gilets jaunes a bon dos.

Et si, indépendamment du fait que les pays attaqués sont ceux qui s'opposent à Israël dans sa volonté funeste pour son peuple et pour les palestiniens de ne pas faire  la paix et reconnaitre à l'ONU l’état de Palestine , Donald Trump n'avait pas juste l'intention de relancer l'exploration du gaz de schiste? L'exploitation de ce pétrole est rentable qu'à la condition que le baril de pétrole classique dépasse les cent dollars. Nombre d'investisseurs qui s'étaient jetés dans cette bulle ont été ruinés lorsque les prix de l'OPEP sont redevenus raisonnables. Le baril était passé de 120 $ à moins de 20 $ faisant éclater la bulle et les velléités mondiales de la course au schiste bitumineux. Il n'en reste pas moins que le Texas reste le premier pays producteur de pétrole, ceci expliquant cela.

Pourquoi le monde se plie-il aux injonctions des USA? Les états-unis ne sont puissants que parce que nous l'avons décidé. C'est le pays le plus endetté par habitant!  Son PIB n'est pas si important si en plus on considère qu'avec le dollar comme monnaie de référence mondiale et l'anglais utilisé à tort comme langue internationale lui confèrent des atouts que nul autre état au monde ne bénéficie. C'est même très minable.

Les USA ne sont puissants parce que nous le voulons bien!

Il faut l'instauration d'une monnaie internationale neutre à partir de la quelle tous les cours des autres monnaies seront indexés.

Il faut imposer la pratique et l'enseignement d'une langue internationale neutre tel que l'espéranto en remplacement de l'anglais!

Tant que l'on fera pas cela les USA continueront à nous imposer leur vision du monde ainsi que leurs guerres évangéliques.

RomainDesbois

23/04/2015

C'est ça les valeurs chrétiennes de l'Europe ?

photolibre.frAlors que certains pleurent sur les conséquences de nos inconséquences; qu'après avoir remplacé le programme d'aide aux naufragés par un programme de surveillance anti-immigration, nos édiles européennes vont agir !

La solution ? Détruire les bateaux avant que les expatriés ne les empruntent.

Restez crever chez vous braves gens mais surtout ne souillez pas notre eau avant la saison des baignades !

Est-ce tout ce qui reste des valeurs supposées chrétiennes de l'Europe? Les plus farouches partisans d'une fermeture des frontières sont ceux qui portent le crucifix en bandoulière.

Alors que l'on est capable de détruire mille chênes pour construire la réplique de l'Hermione, alors que l'on s'apprête à dépenser 100 millions d'euros pour postuler aux JO qui au bas mot nous couteraient une dizaine de milliards d'euros, nous ne serions pas capables, nous les pays les plus riches de la planète d'accueillir notre part de la misère du monde ? Décidément nous n'avons pas les mêmes valeurs

Honte sur nos têtes, honte à l'humanité !

Le moins que l'on puisse attendre d'un croyant est qu'il ne soit pas de mauvaise foi.

RomainDesbois

 

PS: On refuse que l'on entre en France au sud et on refuse que l'on sorte de France au nord. Est-ce que ce monde est sérieux ?

17/06/2008

LA DEMOCRATIE SAUVEE PAR LES IRLANDAIS

138294849.jpgMalgré les pressions, voire le chantage de leurs élites politiques et médiatiques, les Irlandais ne se sont pas laisser acheter et ont refusé le traité de Lisbonne. Aussitôt les défenseurs de la pensée unique se sont mis à réfléchir pour changer les règles du jeu. Comme on ne peut pas toujours interdire au peuple de décider, si celui-ci ne vote pas comme on le souhaiterait, il suffira de trouver une astuce pour contourner son choix.

Le Tsar Kozy dit qu'il faut en tirer les leçons. Il serait temps! Encore faut-il qu'il en tire les bonnes et les conciliabules qui ont commencé aussitôt ne présagent rien de bon pour la démocratie.

En votant non, les électeurs Irlandais ont révélé une fois de plus le gouffre entre les peuples et leurs représentants. En votant non en notre nom, nous les peuples bâillonnés, les Irlandais ont sauvé la démocratie européenne. MERCI!