Avertir le modérateur

26/09/2015

LE CHÔMAGE BAISSE !

chômage,pôle emploi,assedic,anpe,chômeurs,sarkozy,fillon,hollande,valls,medef,retraitePendant les années pré-sarkoziennes, les éconocastes et les experts de fiction de BFM nous expliquaient que le problème du chômage était dû au fait que l'ANPE n'était pas fusionnée avec l'Assedic. Sarkozy et Fillon dont on n'a pas encore fini d'évaluer les dégâts de leurs funestes entreprises ont donc fusionné pour créer Pôle Emploi. Désorganisant le travail du personnel de ces agences; un peu comme si on avait demandé à un chasseur de devenir aussi boucher et inversement; on entend les mêmes prêcheurs d'apocalypses dénoncer le fait qu'on a fusionné... l'ANPE et les ASSEDIC!!!

Faire et défaire; dire noir un jour et blanc le lendemain; c'est toujours justifier son emploi inutile! L'expert ne souffre pas de la crise, il en vit. Sans crise point besoin d'expertise!!! Tout système qui vit du malheur des autres est un système parasitaire!

 Alors voilà pourquoi, malgré le fait qu'ils disent tous en coeur vouloir baisser le chômage; "tout faire" comme le dirait le citoyen président; rien n'est fait effectivement. Tous ont la bonne excuse: LA CROISSANCE!!!! Désormais j'élimine de mes pôles d'intérêt auditif tous ceux qui prononcent ce mot! Non mais c'est pas écrit "LeFoll tordu" sur mon front!!! Pas de pitié pour les croissants! Yes, en économie je vote Club Dorothée (bon ok je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître)

Les dalton du PS (Vals, Le Guen, Le Roux, Le Foll) n'ont pas entendu parler des 38 000 chômeurs de plus de 60 ans qui ont cotisé suffisamment et doivent attendre le nouvel âge de départ à la retraite mis en place pour combler le trou Fillon des caisses de retraites? Grand saigneur, notre amateur de boucheries à l'arène vient de décider que pour les faire patienter, nous allons leur offrir une prime mensuelle de 300 euros. Au pays des usines à gaz, les Shadok sont au pouvoir!

Oui le chômage baisse!

Ces 38 000 chômeurs seraient légitimes à prendre leur retraite dès aujourd'hui puisqu'ils ont déjà cotisé plus que de raison! Ce n'est hélas que l'arbre d'une forêt de mensonges de masse.

Selon l'INSEE depuis plus de 80 ans peu ou prou il nait 800 000 personnes en France chaque année. Même en exagérant le nombre de morts avant 60 ans; disons pour faire large 100 000 décès par année de naissance; nous avons donc un peu plus de deux millions "d'actifs Fillon" ayant entre 60 et 63 ans.

Revenir au minimum à la retraite à 60 ans avec 37 ans et demi de cotisation ferait baisser ipso facto d'au moins deux millions le nombre de chômeurs. Effet kiss cool supplémentaire, cela augmenterait le pouvoir d'achat de nombre d'entre nous qui sont coincés derrière l'ancien qui tarde à laisser sa place au boulot. Car c'est ainsi que fonctionnent beaucoup d'entreprises , c'est le second qui prend la place du premier et ainsi de suite jusqu'au plus jeune embauché au bas de l'échelle. Les entreprises s'en mordent les doigts d'ailleurs du recul de l'âge de départ à la retraite car le fait de garder plus longtemps les anciens pèse lourd sur la masse salariale; les salaires étant en général plus élevés en fin de carrière. Ils n'avaient pas pensé à ça nos éconocastes ?

En attendant de mettre en place un revenu d'existence inconditionnel  vous qui passez sans me voir, arrêtez vous pour lire ce billet sans valeur fiduciaire! Et si vous avez encore un peu de temps de cerveau disponible entre deux pubs lisez et commentez ma proposition de réforme sur les retraites.

 Retraites: ma révolution

J'ajoute pour répondre à la sempiternelle réflexion sur le financement des retraites:

1) une augmentation en moyenne de 1% de tous les salaires suffit à combler le trou de 10 milliards annuels de la CNAV

2) plus de un milliard d'heures travaillées ne sont pas payées et donc sur lesquelles aucune cotisation n'est prélevée. (travail non payé, offert par l'employé, différent des heures supp et du travail au noir)

3) le transfert de chômeurs vers la retraite doit évidemment s'accompagner du transfert de charges. On peut donc baisser les cotises chômage et augmenter les cotises retraite de l'équivalent. Le bonus est que ces chômeurs qui entreront dans la carrière quand leurs ainés n'y seront plus vont aussi cotiser pour les retraites, ce qu'ils ne font pas en tant que chômeurs.

C'est ce qu'on appelle un cercle vertueux, encore faut-il prendre le bon bout de la pelote de laine! Au lieu de filer un mauvais coton!

 

RomainDesbois

18/02/2009

TRADER, MIEUX QUE LE LOTO

1278170177.jpgVous ne connaissez certainement pas John Paulson. C'est un trader. Un très bon même puisqu'il a gagné en salaire en 2007,

4 milliards et demi d'euros!

C'est près de trente milliards de francs, au cas ou certains ne se rendraient pas bien compte.

Les cent traders les mieux payés ont touché ensemble, toujours en 2007, six cents milliards de dollars! (438 milliards d'euros au taux de l'époque). voir taux 2007

Cela fait 140 millions de salaires mensuels de 2 000 euros plus les charges!

DOUZE MILLIONS D'EMPLOIS!

"Vous ne viendrez pas chez nous par hasard". Un slogan bien cynique.

 

Mais le cynisme ne s'arrête pas là! Les jeunes lions qui n'accordaient aucun crédit même lyonnais à notre système social solidaire et allaient voler fortune dans les cavernes d'Allez Bobo sont revenus au nid douillet de la vache à lait maternelle. Le corps beau d'un reste d'UV encore visible, voyant dans le bec de l'oiseau noir de la récession un chômage. Par l'odeur d'un système amoché, ces traders sont reçus en rois mages.

Du train de vis, ils crient assez dick. Rangées les décapotables, le risque c'est bien quand il n'y en a point.

C'est ainsi que le Point nous apprenait que certains voulaient et le fromage et la fromagère!

Dégustons donc ensemble ce que nous rapporte Le Monde qui n'est pas suspecté d'être de gauche:

"Le député PS Alain Vidalies s'est interrogé sur le cas de quelques ex-traders français de Londres ayant touché jusqu'à 6 366 euros mensuels d'indemnités-chômage alors qu'ils n'ont jamais cotisé en France, dans une question écrite à la ministre de l'économie, Christine Lagarde.

"Pour y parvenir, il leur suffit de justifier en France - à leur retour - d'un contrat de travail dont la durée est comprise entre un et vingt-huit jours", écrit M. Vidalies, évoquant des traders qui ont travaillé à la Bourse de Londres ou dans d'autres pays de l'UE. "Ainsi, grâce à cette astuce, ils reçoivent des indemnités-chômage qui peuvent atteindre 6 366,80 euros par mois bien que n'ayant jamais cotisé aux Assedic", ajoute-t-il.

Le député des Landes demande à Mme Lagarde "de bien vouloir lui confirmer la réalité de cette pratique surprenante, de lui préciser le nombre des heureux bénéficiaires et le montant ainsi déboursé par l'Unedic".

L'Unedic avait reconnu le 24 septembre la possibilité "exceptionnelle" que d'anciens financiers puissent, après avoir perdu leur emploi à Londres, bénéficier d'une indemnisation allant jusqu'à 6 366 euros mensuels, comme le révélait Le Point. L'Unedic évoquait alors "24 demandeurs d'emploi indemnisés sur la base d'un salaire supérieur à 7 000 euros nets mensuels" perçu en Europe, dont quatre sur un salaire touché en Angleterre." (sources LeMonde)


Quoi? Je cotise, tu cotises...pardon vous cotisez pour indemniser au chômage plus, que vous ne glânez de votre dur labeur?

Moi je sais pas mais j'hésite entre le poujadisme et l'extrême de l'extrême gauche!

Travailler plus pour gagner plus version trader c'est "travaille plus et j' touche plus".

 

Romain Desbois