Avertir le modérateur

01/11/2018

MORT DE KHASHOGGI FAKE NEWS DU SIECLE?

khashoggi,journaliste,arabie saoudite,fake news,mohammed ben salmane al saoud,A grands coups de détails morbides, le monde entier apprend la mort d'un journaliste au sein de l'ambassade de l'Arabie Saoudite en Turquie. Affirmation non vérifiée mais reprise en cœur par tous; médias, experts et politiques. Puis on découvre que ce journaliste ne l'est pas vraiment, qu'il est au service du prince déchu remplacé par Mohammed Ben Salmane Al Saoud.

Que les infos sur cet assassinat ne proviennent que du président turc ne semble pas plus troubler nos chers journalistes d'investigation en studio.

Les faits: on l'a vu entrer et pas ressortir. Un point c'est tout.

Pourtant "on" sait qu'il aurait été étranglé, les doigts découpés, démembré, qu'on lui aurait injecté un substance inconnue puis dissout dans de l'acide. Personne ne pense à demander les sources; on est tellement content d'avoir un os à rogner que tout le monde se jette dessus.

On peut quand même se demander qui a intérêt à nuire à l'image du prince héritier. Qui cela dérange qu'il soit en train de démocratiser son pays, de donner plus de droits aux femmes? En gros à qui profite ce crime.

Tiens aux dernières nouvelles Khashoggi aurait été vu vivant après sa mort  mais ce serait un sosie.

Bon Halloween à tous

RomainDesbois

29/04/2008

DEUX POIDS, DEUX MESURES!

L'entretien télévisé de M. Sarkozy ne manquait pas de sel à bien des égards mais bizarrement la partie sur l'Afghanistan a été peu commentée. Notre Tsar Kozy en a profité pour dénigrer les défenseurs des droits de l'homme en Chine en stigmatisant le peu de courage qu'il y aurait à perturber le passage de la flamme de la honte à Paris et qu'on se désintéresserait du sort des Afghanes, victimes du fascisme taliban. "C'est deux poids, deux mesures!" s'est-il indigné.

C'est vrai qu'en la matière, le Président est un expert; spécialiste du devoir de mémoire sélective.

Les Talibans qu'il faut maintenant combattre, ont été soutenus, formés, armés par les USA pour contrer l'invasion soviétique. M. Sarkozy souffre du syndrome de Frankenstein; il montre le monstre et dîne avec ses créateurs. Son adoubement aux États-Unis, plus précisément à Bush sans qu'une seule fois soient évoqués Abou Grahib et Guantanamo, n'a pas ému nos pacifistes va-t-en-guerre que sont Bernard Kouchner et Rama Yade. En oubliant aussi que la famille Ben Laden est amie intime de la famille Bush.

Au fait. Je croyais qu'on était allé en Afghanistan contre Al Quaïda suite au drame du 11 septembre! C'est pourtant ce qu'a rappelé le Ministre de la Défense récemment. Faudrait vous entendre messieurs!

Le 14 Janvier dernier, M.Sarkozy, en Arabie Saoudite, a même dépassé le mur du son.

"La justice, nous la devons à tous les peuples opprimés, à tous les exploités, à tous ceux qui souffrent de ne pas voir reconnue leur dignité d’être humain. La justice, nous la devons à toutes les femmes, à tous les enfants martyrisés dans le monde, si nous voulons pouvoir vivre en paix sur cette Terre, si nous voulons pouvoir arracher du cœur des hommes le ressentiment et la vengeance. C’est parce qu’elle veut œuvrer pour la justice que la France veut parler à tout le monde. Comment faire progresser la justice si l’on ne parle pas à ceux qui commettent des injustices ? "

Autant de lyrisme mériterait qu'il l'appliquât au milliard et demi d'humains vivants sous le joug de la dictature chinoise!

"L’Homme n’est pas sur Terre pour détruire la vie mais pour la donner" puis plus loin "C’est au nom de la justice que la France soutient que l’accès au nucléaire civil doit être un droit pour tous les peuples."

Toujours ce fameux syndrome! A-t-il déjà oublié que le France a soutenu Saddam Hussein et Komeini, puis leur a vendu du nucléaire civil et des armes! Au point que pendant la première guerre du golfe, les avions français ne pouvaient participer aux raids, les Américains craignant de les confondre avec les avions irakiens. Normal c'était tous des Mirages de chez Dassault!

Et puisqu'il était en Arabie Saoudite, il aurait pu avoir une pensée pour les victimes du 11 septembre. Il ne sait pas que les terroristes responsables de ce carnage étaient tous Saoudiens.

Deux poids, deux mesures.

discours intégral