Avertir le modérateur

03/11/2018

EGLISE ET PEDOPHILIE: COMPLICITE COUPABLE

photolibre.frLes évêques de France, si prompts d'habitude à expliquer qu'un enfant doit avoir un papa et une maman, que l'homosexualité est une perversité au point d'excommunier tout curé qui oserait affirmer son orientation sexuelle fut-elle platonique, se réunissent aujourd'hui pour savoir s'il y a lieu de déclencher une commission d'enquête indépendante concernant les crimes pédophiles de leurs coreligionnaires.

Rien que la question pose question. Se réunir pour savoir s'il  faut une commission c'est déjà curieux mais se demander si elle doit être indépendante c'est en soi preuve qu'ils y vont à reculons.

En quoi l'indépendance d'une commission est un problème? Qu'ont-il tant à cacher?

L'église n'est pas à son premier méfait, on se souvient des complicités de nombre d'enfants de Marie qui ont permis d'exfiltrer des milliers de nazis après la débâcle allemande. Touvier et Papon ont profité de la compassion divine mais combien de cas non connus? Et ces nonnes qui faisaient stériliser de force ces femmes de mœurs légères ou qui vendaient les enfants déclarés morts-nés aux mères?

Mais j'entends un représentant du Pape expliquer qu'il faut que "l'église soigne ses blessures". Bah voyons, l'art d'inverser les choses en présentant les coupables en victimes.

MAIS VOUS ÊTES TOUS COUPABLES !

Vous les curés et évêques qui ont préféré protéger l'institution plutôt que les victimes.

Vous les médias qui ont tout fait pour que ces scandales soient minimisés voire étouffés.

Vous les parents de ces enfants violés qui vous êtes tus malgré les soupçons ou les preuves dont vous aviez connaissance.

Quand un système, une organisation n'a plus qu'un objectif que d'exister en oubliant le but qu'il s'était fixé, il faut le dissoudre.

Et dites vous bien que si Dieu existe, il n'a pas besoin d’interprètes !

RomainDesbois

 

14/05/2015

NON, LES GENS N'AIMENT PAS QUE.......

homophobie"Remplacez dans une phrase le mot homosexuel par noir ou juif et vous saurez si c'est de l'homophobie" explique Louis-Georges TIN , actuel président du CRAN (conseil représentatif des associations noires de France) et du centre de réflexion République & Diversité.1

10 pays dans le monde condamnent à mort l’homosexualité, dans plus de 70 c'est encore considéré comme illégal et passible de prison. Ce n'est que depuis 1990 que l'OMS a supprimé l'homosexualité de la liste des maladies psychiatriques, 10 ans après la France.2

Obscurantisme et homophobie ont toujours fait bon ménage et je ne connais pas de religion qui ne stigmatise pas l'homosexualité. En France les manifestations énormes contre le mariage de personnes de même sexe ont révélé une homophobie encore bien présente que seuls les hétérosexuels ne semblaient pas imaginer. A-t-on vu autant de bons apôtres défiler contre les centaines de milliers de viols pédophiles par les prêtres? C'étaient pourtant leurs propres enfants qui étaient victimes.

Le don de sperme anonyme a chuté en France dés qu'il a été autorisé officiellement aux homos de pouvoir avoir accès à la PMA. Ce n'est que maintenant que la France va devoir autoriser les homosexuels mâles à donner leur sang au grand dam du comité d’éthique. Cocasse non ?

Les choses progressent, nos anciens le savent mieux qui quiconque. Mais la journée mondiale contre l'homophobie ce 17 mai est là pour rappeler que rien n'est définitif, dans un sens comme dans l'autre.

Le jour où l'on pourra dire que l'homophobie a disparu sera celui où une personne en public ou en privé pourra draguer une personne du même sexe sans craindre une insulte, un coup ou du dégout.

Ceux qui pensent que le racisme est plus dur que l'homophobie n'ont jamais eu à apprendre à leurs parents qu'ils étaient noirs.

RACISME, SEXISME, HOMOPHOBIE, SPECISME, MÊME COMBAT!

L'important n'est pas d'où tu viens mais ce que tu es; l'important n'est pas qui tu es mais ce que tu fais.

Les gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux. Merci monsieur Brassens 3

 

1- http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Georges_Tin

2- http://www.liberation.fr/monde/2013/04/23/mariage-homosex...

3- http://www.dailymotion.com/video/xm4vd_la-mauvaise-reputa...

30/10/2012

LE DROIT DE NE PAS MARIER

mariage gay,homophobie,maires,droit de conscience,boutin,démocratie,égalité

Dans une démocratie qui se respecte, la vraie pas l'Athénienne qui n'était qu'une aristocratie puis une bourgeocrasie, on a l'exigence de toujours demander au peuple son avis. La voie référendaire doit être la règle ; le Referendum d'Initiative Populaire l'outil suprême.

Que l’on n’aime pas les homosexuels, c’est un droit. Comment pourrait-on interdire à quelqu'un de ne pas les aimer d’ailleurs ? Mais leur interdire un droit sous prétexte que l’on n’aime pas les homosexuels, c’est inadmissible !

Alors que l’extension du droit au mariage pour les couples homosexuels va être légalisée, des maires affichent leur volonté de s’affranchir de leur responsabilité d’élu. Très courageux de leur part d’oser faire leur « coming out » homophobe ; combien n’en pensent pas moins et n’osent l’avouer ? Combien d’homophobes honteux ?

Il est sain qu’un élu ne soit pas obligé de marier. Aimeriez-vous être marié par un élu qui déteste ce que vous êtes ? La clause de conscience réclamée par les élus serait une avancée démocratique. Dans les faits, dans d’autres domaines les élus usent bien de ce droit ; dans les choix qu’ils font ; dans les subventions qu’ils octroient ou non . Pourquoi interdirait-on aux élus d’user de la clause de conscience pour les sujets sociétaux ?

C’est même dans l’intérêt de tous de connaître l’opinion de ceux qui ont la charge de gérer nos affaires. En démocratie, pour choisir en conscience, être bien informé est indispensable. Les électeurs éclairés seront libres d’en changer, les citoyens de déménager.

Mais fondamentalement, une lesbienne peut se marier à un gay et le couple peut adopter sans aucune restriction. Personne n'ira voir ce qui se passe dans la chambre nuptiale. L'enfant aura bien deux parents homosexuels qui contrairement à deux mâles ou deux femelles pourront raconter à leur gosse si il a été adopté très jeune qu'ils sont ses vrais parents. Le mensonge et l'hypocrisie se trouve dans l'apparence du modèle comparé de parents à parents.


Cherchons nous à sanctionner ceux qui suivent une autre route et qui souhaiteraient pouvoir vivre leur vie comme ils le souhaitent et pas comme la société voudrait qu'ils la vivent ? Exactement comme l'on fait avec les prostituées, les drogués, les transexuels ?


Cette volonté moraliste de punir, d'infliger la double peine, quitte à ce que cela coûte plus cher humainement voire financièrement.

Ce reste de judéochrétienneté si bien relayé par l'Islam doit-il guider l'Etat laïc et républicain, où chacun doit être traité à égalité dans ses droits et devoirs ?

N'ayons pas peur, comme pour le PACS, le mariage et l'adoption élargi aux homosexuels, tout comme le droit de donner son sang, profitera à tous et en premier lieu aux hétéros. A cette occasion, l'on va débattre aussi du statut du beau-parent, idée excellente lancée par Nadine Morano et restée en plan.

Ce sont des millions de gosses qui attendent que la société les protège. Pas des vilains méchants homosexuels, mais des aléas de la vie.

 

Romain Desbois

25/02/2010

FUMER, C'EST TROMPER?

pub-anti-tabac-anti-fellation2.jpgLa lutte contre le tabagisme ne sait plus quoi trouver pour dissuader les gens de fumer. Cette dernière campagne publicitaire d'une association anti-tabac, destinée aux jeunes fait polémique. Au point que la très sérieuse Association des Familles de France pête les plombs (gaaaarde à vous!!!). Nadine Morano, la secrétaire d'état à la famille affirme vouloir l'interdire au nom de l'attentat à la pudeur. Bref, branle-bas de combat contre les poilus de la campagne.

Le visuel a pour objectif de choquer, le slogan étant "fumer, c'est être l'esclave du tabac".

Mais quel message peut-il cacher? Le danger de cette campagne est qu'elle risque d'être interprétée bien différemment. Comparer la sexualité à une drogue, c'est donner aux jeunes une image négative de la sexualité. Affirmer que la fellation est mal, pire évoquer la sexualité que sous la forme contrainte, c'est irresponsable. Les psys vont se frotter les mains.

D'autant que pour les jeunes qui ne pensent qu'au sexe, le message risque bien d'être le contraire. Si le tabac est aussi bon que le sexe, faut que j'essaie d'y goûter... et inversement. Il est fort à parier qu'ils vont faire les yeux d'une six-biches pour une pipe.

Ouf on a évité le syndrome de la diversité. Sur les affiches tous les violeurs sont blancs, toutes les victimes sont blanches. Quel interprétation auraient pu en faire la jeunesse? Que ça ne concerne que les blancs? Qu'il n'y a que des blancs violeurs, que des victimes blanches?

Par contre les quotas ne sont pas respectés, deux violeurs homosexuels pour un violeur hétéro, quel message subliminal se cache encore là dessous? Il est bon de rappeler que les trois quarts des viols sont commis par des hétéros. Normal ils sont plus nombreux.

Mais du coup, le message ne va-t-il pas banaliser le viol? Si se faire violer c'est aussi grave que fumer une clope.....

Ca c'est criminel et très grave!


L'hypocrisie d'un état qui autorise non pas le tabac mais toutes les saloperies que les firmes ajoutent dedans. (1)

Des marques commercialisent des cigarettes 100% tabac, sans additif ni exhausteur de goût. N'y a-t-il qu'un "esprit américain" pour pouvoir le faire? En plus elles ne sont pas testées sur les animaux.

 

La campagne devait choquer, c'est gagné. Mais je ne suis pas sûr que ce soit dans le sens souhaité.

 

Romain Desbois

1 http://dnf.asso.fr/

.

 

18/02/2010

ICI, ILS NE PEUVENT S'EMBRASSER!

En France, le pays où il fait bon vivre, deux homos peuvent-ils s'embrasser dans la rue? Et quand cet espace public est le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, monument appartenant à l'Etat depuis sa séparation de l'église? Cent ans, ça passe vite! Et ce n'est pas suffisant pour certains qui croient qu'en France ce qui n'est pas illégal est autorisé comme pour certains croyants qui pensent que l'espace public leur appartient et qu'ils peuvent y faire la loi.

Le 14 février dernier, de méchants provocateurs souhaitaient manifester sur le parvis du symbole de la religion d'amour par excellence. Ce "Kiss-in" avait pour but, en ce jour de Saint Valentin, de lutter contre l'homophobie et de questionner la religion catholique.


kiss-in a notre dame de paris caroline fourest 14 fevr 2010

Mais aussi bien la préfecture de police que les nervis de la croix en ont décidé autrement. La sacro-sainte alliance du sabre et du goupillon en somme. Les uns comme les autres avaient sommé ceux-là de faire leurs cochonneries ailleurs. De ceux là il en fut qui s'accrochèrent et voulurent porter ce message d'amour. Il fallait un sacré coeur pour oser braver les portefaix.



A l'heure où tout voile semble suspect de violer la laïcité, pas grand monde ne semble dérangé de l'accaparement de l'espace public par des religions. Point d'élu, ni de commission parlementaire pour mettre fin à cette violation de la république! Aussi silencieux qu'un baiser entre deux poissons. Ce n'est pas le premier coup d'essai d'ailleurs, y a récidive votre honneur!


En mars 2009 déjà

"Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance."N.Sarkozy

La radicalité, le sacrifice de sa vie, le charisme d'un engagement porté par l'espérance, beaucoup d'homos ont au moins l'un des trois Monsieur le Président. Souvent pas par choix mais contraints. Juste pour pouvoir exister.