Avertir le modérateur

15/05/2008

QUAND L'ETAT EST PILLE PAR SES SERVITEURS

1630940912.jpgLes caisses sont vides pour les citoyens de France mais pas pour le train de vie de l'État. Les journées du patrimoine vous feront découvrir cette débauche de luxe. Pourtant, la France ne sait pas ce qui lui appartient. N'ayant jamais eu d'inventaire, certains en ont profité largement. Il est, parait-il, coutume qu'un ministre quitte ses fonctions en gardant un "petit" souvenir. Qui un meuble, qui un tableau ou une statuette, petit à petit l'État se fait dépouillé par ses serviteurs, tout à fait illégalement. Des dizaines de milliers d'objets d'art disparaissent sans que plainte ne soit déposée. Pour afficher la "grandeur" de la France, nos ambassades ne font pas dans la modestie et nos ambassadeurs confondent souvent leurs biens personnels avec ceux dont ils ont la charge, appliquant le bon vieux principe de "ce qui est à toi est à moi".

Les caves des musées regorgent de trésors qu'ils n'exposeront jamais, plus de 50% au Louvre selon son conservateur. On dépense sans compter pour avoir la plus belle oeuvre d'un artiste ou la plus belle antiquité, quelque fois même de manière pas très déontologique; oeuvre qui remplacera celle jugée mineure et qui sera remisée à vie. Car l'État interdit que tout ce qui lui appartient soit vendu! C'est ce que dénonce Emmanuel Pierrat dans "Museum connection: enquête sur le pillage de nos musées" aux éditions FIRT

Il est plus que temps que nos élus qui stigmatisent les pauvres, "profiteurs de la solidarité nationale", s'appliquent les règles de probité qu'ils veulent nous imposer. Car ils oublient que le patrimoine de la France appartient aux Français, au même titre que la dette.

écouter source

29/04/2008

DEUX POIDS, DEUX MESURES!

L'entretien télévisé de M. Sarkozy ne manquait pas de sel à bien des égards mais bizarrement la partie sur l'Afghanistan a été peu commentée. Notre Tsar Kozy en a profité pour dénigrer les défenseurs des droits de l'homme en Chine en stigmatisant le peu de courage qu'il y aurait à perturber le passage de la flamme de la honte à Paris et qu'on se désintéresserait du sort des Afghanes, victimes du fascisme taliban. "C'est deux poids, deux mesures!" s'est-il indigné.

C'est vrai qu'en la matière, le Président est un expert; spécialiste du devoir de mémoire sélective.

Les Talibans qu'il faut maintenant combattre, ont été soutenus, formés, armés par les USA pour contrer l'invasion soviétique. M. Sarkozy souffre du syndrome de Frankenstein; il montre le monstre et dîne avec ses créateurs. Son adoubement aux États-Unis, plus précisément à Bush sans qu'une seule fois soient évoqués Abou Grahib et Guantanamo, n'a pas ému nos pacifistes va-t-en-guerre que sont Bernard Kouchner et Rama Yade. En oubliant aussi que la famille Ben Laden est amie intime de la famille Bush.

Au fait. Je croyais qu'on était allé en Afghanistan contre Al Quaïda suite au drame du 11 septembre! C'est pourtant ce qu'a rappelé le Ministre de la Défense récemment. Faudrait vous entendre messieurs!

Le 14 Janvier dernier, M.Sarkozy, en Arabie Saoudite, a même dépassé le mur du son.

"La justice, nous la devons à tous les peuples opprimés, à tous les exploités, à tous ceux qui souffrent de ne pas voir reconnue leur dignité d’être humain. La justice, nous la devons à toutes les femmes, à tous les enfants martyrisés dans le monde, si nous voulons pouvoir vivre en paix sur cette Terre, si nous voulons pouvoir arracher du cœur des hommes le ressentiment et la vengeance. C’est parce qu’elle veut œuvrer pour la justice que la France veut parler à tout le monde. Comment faire progresser la justice si l’on ne parle pas à ceux qui commettent des injustices ? "

Autant de lyrisme mériterait qu'il l'appliquât au milliard et demi d'humains vivants sous le joug de la dictature chinoise!

"L’Homme n’est pas sur Terre pour détruire la vie mais pour la donner" puis plus loin "C’est au nom de la justice que la France soutient que l’accès au nucléaire civil doit être un droit pour tous les peuples."

Toujours ce fameux syndrome! A-t-il déjà oublié que le France a soutenu Saddam Hussein et Komeini, puis leur a vendu du nucléaire civil et des armes! Au point que pendant la première guerre du golfe, les avions français ne pouvaient participer aux raids, les Américains craignant de les confondre avec les avions irakiens. Normal c'était tous des Mirages de chez Dassault!

Et puisqu'il était en Arabie Saoudite, il aurait pu avoir une pensée pour les victimes du 11 septembre. Il ne sait pas que les terroristes responsables de ce carnage étaient tous Saoudiens.

Deux poids, deux mesures.

discours intégral

25/04/2008

STUDIO VENDU

Monsieur Sarkozy a fait son bilan annuel hier soir à la télé, mais comme c'est le Président, c'est la télé qui se déplace.

Et la télé ne fait pas les choses à moitié: le studio créé dans la salle des fêtes du château de l'Elysée aura coûté 280 000 Euros!

La facture est pour les chaînes. Ouf! Mais quand même, pourquoi tant de gaspillage! C'est vrai que c'est une goutte d'eau pour nos médias dont certains ont des budgets supérieurs à des pays pauvres.

Une femme, quatre hommes. Tous blancs. Décidément les bonnes résolutions sont vite oubliées. Harry, Audrey n'étaient pas libres, toujours à l'enterrement de Césaire?

Tiens justement, Sarkozy aussi a déjà oublié son discours sur le combat d'Aimé Césaire, la négritude et tout et tout...

Hier matin sur Europe1, en direct de Chine, M. Poncelet a refusé de dévoiler le contenu de la lettre du président de la république, qu'il était chargé de donner au chef de l'Etat chinois. Les Français n'ont pas à savoir ce qu'écrit en notre nom celui qui nous représente au niveau le plus haut?

Tiens, les journalistes ont oublié de lui demander!

Après s'être excusé, toujours en notre nom (moi je ne lui avais rien demandé), auprès de la jeune Chinoise, j'attendais qu'il s'excuse auprès des français du comportement des forces de l'ordre ce jour là. Y-a parait-il une enquête.

Tiens, les journalistes ont oublié de lui demander!

04/04/2008

C'EST LE CIO QUI SALIT LES JO

La flamme de la honte.

Comment les sportifs peuvent s'exonérer de toute complicité?

Y serais-je allé en 36? Voilà ce que je me demanderais si j'étais à leur place.

C'est le CIO qui salit les JO en les donnant à un pays violant les droits de l'humain.

Ne font-ils pas partie de l'esprit olympique?

Et si les sportifs défilaient lors de la cérémonie d'ouverture en costume tibétain et derrière la bannière tibétaine?

Ca aurait de la gueule, non?

Je propose aussi que le président de l'Union Européenne (M. Sarkozy), invite le Dalaï Lama à la cérémonie d'ouverture.

Surprenant aussi le silence médiatique d'Amnistie Internationale et de la Ligue des Droits de l'homme. Ca aurait plus de poids de s'unir plutôt que de laisser RSF prendre les coups tout seul.

A l'avenir je propose que les JO reviennent définitivement en Grèce. Les frais seraient partagés par les pays participants.

En plus, ça éviterait que Paris dépense des dizaines de millions d'euros juste pour être candidate....en vain.

Respect Monsieur Ménard.