Avertir le modérateur

10/12/2008

JOURNEE TRISTE SANS LES GAYS!

Humains dos à dos.jpgJournée anniversaire des droits de l'Homme (qu'il faudra bien un jour renommer droits des humains), le 10 décembre 2008 est aussi pour la première fois "journée sans les gays" aux Etats-Unis.

Souvent considérés comme citoyens à part entière quand il s'agit des devoirs, les gays comme d'autres minorités visibles ou invisibles n'ont pas accès aux mêmes droits dans la plupart des pays.

Certes il y de grandes différences d'un pays à l'autre, allant de la condamnation à mort au simple refus d'égalité de traitement vis à vis de la loi. Les homosexuels des pays les plus ouverts doivent-ils pour autant se contenter du plus que leur pays leur octroie ou bien ont-ils un devoir moral, parce qu'ils peuvent s'exprimer plus facilement, de se battre pour faire avancer leurs droits et celui des homosexuels du monde entier? Curieusement, à ma connaissance, il n'y a pas de mouvement mondial, très actif du moins, de défense des homosexuels les plus opprimés.

Le SIDA qui a touché d'abord la "communauté homosexuelle" a été l'occasion de grandes avancées dans certains états quand dans d'autres a stigmatisé encore plus l'homosexualité. La France vient de proposer à l'ONU un pas important pour la dépénalisation de l'homosexualité, fortement contestée. Pourtant, certains homos en France se battent pour faire valoir leurs droits bafoués, tel Christophe Bridou.

Est-il utile de revenir sur les propos d'un député français et la judiciarisation de l'homophobie? Rien que le débat suscité sur Agoravox sur le sujet suffit à démontrer que le chemin est encore long pour qu'un jour il n'y ait plus besoin d'un jour sans gays.

 

 

03/12/2008

LA VIE D'EN BAS

Cadenas.jpgLa police s’est très mal comportée avec un journaliste ancien PDG de Libération ! voir
Bienvenue dans le vrai monde !

Les journalistes sont-ils si mal informés qu'il leur faille vivre les choses pour en connaître l'existence?
Bienvenue dans le monde réel messieurs les journalistes de Libération!


Je trouve que ce qu'a subit ce journaliste est scandaleux mais je suis heureux qu'il l'ai vécu puisqu'il en a parlé dans le presse.


C'EST LE QUOTIDIEN DES CITOYENS POURTANT!


Combien de personnes par jour subissent ce traitement en France? Personne ne songe a s'en inquiéter!
J'ai vécu ce traumatisme, il ya quinze ans et j'ai mis des années à ne plus trembler dés que l'on frappe à ma porte. Même maintenant, pendant que j'écris j'ai des frissons qui remontent dans le dos!

J'ai fait 24h de Garde à vue avec nuit à la Conciergerie,Cul de basse fosse digne du moyen-âge, dans une cellule où grouillaient des cafards d'une taille que je n'avais pas vue en France, avec un type inquiétant agressif, avec comme simple couche une planche en bois sans couverture. Personne ne savait que j'étais là; ce jour là, j'ai compris que l'on pouvait disparaître en plein Paris sans que personne ne s'en aperçoive.

Le Motif officiel de ma garde à vue: Témoin d'une perquisition!
J'ai eu le malheur d'être chez un ami en son absence quand ils ont débarqué. Je n'ai jamais su ce que la police cherchait mais ils ont fini par dire que me garder à vue avait pour but d'avoir un moyen de pression envers mon ami qu'ils voulaient voir venir débarquer chez "de son plein gré". J'ai donc servi d'otage par la police!
En me relâchant le lendemain, le policier me rend en me le jetant d'un air méprisant le contenu de mes poches en vrac dans un sac plastique (porte feuille vidé, etc...), je commence à ranger et là il s'énerve et me dit de dégager, qu'il en marre de voir ma gueule, etc...
Moi qui m'attendais au moins à un semblant d'excuse, je lui fait remarqué que soit je suis coupable et ils n'emprisonnent soit je suis innocent et là j'ai le droit à un minimum de respect. Il m'a jeté à la rue, sans même se préoccuper comment j'allais rentré chez moi en me disant que "je n'ai qu'à mieux choisir mes amis".


Ce délit d'amitié et cette histoire, j'ai essayé d'en parler à des journalistes (y compris à Libération), cela n'a intéressé personne.
Bienvenue dans le monde des gens d'en bas, monsieur le journaliste.

17/05/2008

JOUR INTERNATIONAL CONTRE L'HOMOPHOBIE

222737316.jpg

Puisqu'il faut un jour spécial pour mettre les projecteurs sur un sujet, alors pourquoi pas une journée internationale contre l'homophobie?

C'est l'occasion de rappeler qu'il y a encore près de 80 pays où l'homosexualité est criminalisée dont 9 où elle est passible de mort. Entre autres l'Egypte, visitée récemment par notre "chevalier des droits de l'homme" et accessoirement Président de tous les Français. A cette occasion, il n'avait pas jugé utile d'emmener Rama Yade, Secrétaire d'État des Droits de l'Homme. Par contre, elle a fait le voyage en Angleterre, plus utile à se pavaner avec la Reine. Les médias français non plus n'ont eu rien à redire de ce voyage en dictature.

La France, bien placée concernant les droits des homos, est moins regardante lorsqu'il s'agit d'expulser des étrangers, même quand ils risquent leur vie du fait de leur homosexualité. Elle n'a toujours pas reconnu officiellement la journée internationale de lutte contre l'homophobie. Pour ne pas fâcher l'Egypte?

Il plus facile de dénoncer la poutre dans l'oeil de l'autre, pour mieux faire oublier la botte de pailles dans le notre. C'est vrai que Rama Yade est aux Affaires Étrangères. En France tout va bien...

Sources:

liste des pays homophobes 

les pays "sûrs" selon la France                        Condamnations égyptiennes

13/05/2008

QUAND LES J.O. LAVENT PLUS BLANC

Comme hélas partout où les J.O. sont passés, le pays organisateur en a profité pour: soit déplacer de force des pauvres, soit détruire des monuments du patrimoine mondial ou soit exterminer la faune ou la flore. Pour construire les infrastructures sportives, la "Javel Olympique" est au dessus de toutes considérations. Tout doit être impeccable, coûte que coûte.

Qui s'étonnera alors que la Chine s'applique à utiliser les mêmes méthodes avec le zèle qu'on leur connaît? Alors que les conditions des homosexuels s'étaient améliorées (les actes homosexuels ne sont plus des crimes depuis 1997 et l'homosexualité n'est plus une maladie mentale en Chine depuis 2001), une véritable épuration s'est faite ces derniers mois. Peut-être que le pouvoir chinois considère que le sport et l'homosexualité sont incompatibles. Ha! L'image virile du sport!

Le CIO (Comité Indifférent à l'Oppression) et Christophe GIRARD n'ont pas l'air de s'en émouvoir.

source: lire