Avertir le modérateur

28/05/2008

QUAND L'OPPRIME DEVIENT L'OPPRESSEUR

667750757.jpgAprès avoir subit l'oppression des blancs lors de l'Aparteid, voilà que certains Sud-Africains massacrent d'autres noirs sous prétexte qu'ils mangeraient leur pain, leur prendraient leur travail. Les Zimbabwéens fuient la dictature qui a fait régresser leur pays parmi les plus riches du continent. Massacrant tout ce qui avait un lien avec les descendants des colons blancs, y compris leurs animaux, les Zimbabwéens ont exorcisé des siècles d'oppression de la pire manière. Le pays, à terre économiquement, fait fuir les plus pauvres qui se retrouvent à leur tour massacrés par d'aussi pauvres qu'eux. Le racisme se développerait-il dans le lit de la pauvreté?

Avons-nous déjà oublié que le nazisme a prospéré dans ce lit? La valeur de l'argent se dévaluait si vite qu'un billet valait cent fois moins du jour au lendemain, au point que l'État Allemand n'avait plus le temps d'éditer de nouveaux billets et imprimait la nouvelle valeur par dessus l'ancienne, au tampon encreur. Le peuple était alors, près à entendre les sirènes d'Hitler. Il lui a suffit de promettre aux Allemands du travail (travailler plus pour gagner plus) et surtout de désigner un responsable. Partout la tentative d'opposer les uns aux autres existe. Et nous retrouvons le syndrome de Frankeinstein; jamais il n'est expliqué la génèse des choses. Qui a mis à genoux l'économie allemande; a jeté les Palestiniens dans les bras islamistes; a continué de se comporter en colons au Zimbabwé?

Le racisme, le terrorisme sont les conséquences non les causes; bien que ni l'un, ni l'autre ne sont excusables.

Il y a vraiment de quoi désespérer de l'humain.

23/05/2008

LE GRENELLE DES DUPES

467795819.jpgHa Barnier, Barnier, Barnier! Ce type ne changera jamais et sa nomination au ministère de le pêche et de l'agriculture ne présageait rien de bon. Le voilà déjà en train de distribuer des primes à la pollution pour les pêcheurs. Déjà, il y a une vingtaine d'années, ce monsieur leur a offert des bateaux aux frais des contribuables, au nom d'une modernisation indispensable. Cet écologiste de façade cède au moindre excès de colère de corporations qui savent que la violence est toujours payante. D'ailleurs ils en vivent.  Mais pourquoi ces pêcheurs se plaignent? Disons la vérité! Ils pêchent de la manière la plus destructrice. Le chalut racle les fonds, ramassent tout ce qui passe. Conséquence les fonds marins se désertifient et 60% des animaux pêchés sont rejetés morts. Car le chalut ne fait pas le tri, c'est pour cela qu'ils ont besoin d'autant de pétrole. Le poids du chalut est énorme et il faut de bons moteurs pour le hisser à bord.

Contrairement à ce qu'ils disent, nos élus ne réagissent que si on en parle dans les médias. Les médias ne s'interessent à vous que si vous cassez tout. Qui a parlé de la manif annuelle des gentils végétariens? Personne! C'était samedi dernier et aucun ministre n'a reçu de tomate, aucune boucherie, aucune poissonnerie saccagée.

15/05/2008

QUAND L'ETAT EST PILLE PAR SES SERVITEURS

1630940912.jpgLes caisses sont vides pour les citoyens de France mais pas pour le train de vie de l'État. Les journées du patrimoine vous feront découvrir cette débauche de luxe. Pourtant, la France ne sait pas ce qui lui appartient. N'ayant jamais eu d'inventaire, certains en ont profité largement. Il est, parait-il, coutume qu'un ministre quitte ses fonctions en gardant un "petit" souvenir. Qui un meuble, qui un tableau ou une statuette, petit à petit l'État se fait dépouillé par ses serviteurs, tout à fait illégalement. Des dizaines de milliers d'objets d'art disparaissent sans que plainte ne soit déposée. Pour afficher la "grandeur" de la France, nos ambassades ne font pas dans la modestie et nos ambassadeurs confondent souvent leurs biens personnels avec ceux dont ils ont la charge, appliquant le bon vieux principe de "ce qui est à toi est à moi".

Les caves des musées regorgent de trésors qu'ils n'exposeront jamais, plus de 50% au Louvre selon son conservateur. On dépense sans compter pour avoir la plus belle oeuvre d'un artiste ou la plus belle antiquité, quelque fois même de manière pas très déontologique; oeuvre qui remplacera celle jugée mineure et qui sera remisée à vie. Car l'État interdit que tout ce qui lui appartient soit vendu! C'est ce que dénonce Emmanuel Pierrat dans "Museum connection: enquête sur le pillage de nos musées" aux éditions FIRT

Il est plus que temps que nos élus qui stigmatisent les pauvres, "profiteurs de la solidarité nationale", s'appliquent les règles de probité qu'ils veulent nous imposer. Car ils oublient que le patrimoine de la France appartient aux Français, au même titre que la dette.

écouter source

20/04/2008

LE DEPOT DE GARANTIE REDUIT

Enfin une bonne nouvelle!

Désormais, pour les nouveaux locataires, le montant du dépôt de garantie donné à la signature du bail , est plafonné à un mois de loyer (contre généralement deux voire plus auparavant).

Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin? Le généraliser permettrait de rendre du pouvoir d'achat à tous les locataires. D'autant que c'est de l'argent bloqué pendant tout le temps de la location. Pendant ce temps le propriétaire peut le faire fructifier et garder les intérêts, alors que ce n'est pas son argent mais bien celui de ses locataires.

Cerise sur le gâteau, lorsque le locataire part, le propriétaire lui rendra le dépôt de garantie ou en déduira les éventuels frais de restauration sur la base de la somme versée à l'origine. Sans tenir compte du taux d'érosion!

Imaginons que vous ayez emménagé en 1960, avec un dépôt de garantie de 100 francs (15euros). Vous déménagez aujourd'hui. Si tout va bien, le propriétaire vous rendra 15 euros.

Or en tenant compte du taux d'érosion 100 francs de 1960 correspondent aujourd'hui à 143,45 euros et non pas 15 euros! Votre dépôt de garantie à donc perdu près de 90% de sa valeur.

Si on veut garder le systême du dépot de garantie, que le montant soit plafonné à un mois de loyer pour tous, mais surtout qu'il soit réactualisé annuellement en étant indexé sur le taux d'inflation.

Ce serait plus simple que le risque locatif soit couvert par les assureurs. Le locataire étant déjà tenu d'en avoir une, libre au propriétaire de se couvrir de son côté.

Supprimons donc ce dépôt de garantie.

 

19/04/2008

L'ARNAQUE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES EXONEREES

D'après Didier Migaud, président de la commission des Finances, l'exonération des heures supplémentaires coûtera 4,1 milliards d'euros par an.

Certes cela profite à ceux qui feront des heures supplémentaires (si on leur en donne la possibilité) mais surtout aux entreprises. Au delà de l'effet d'aubaine, elles trouveront plus avantageux financièrement de faire faire des heures supplémentaires à ceux qui ont déjà du travail plutôt que d'embaucher. Tout le contraire de ce qu'il faudrait faire pour lutter contre le chômage.

Mais l'arnaque est ailleurs. Puisque ces heures sont exonérées, il y a un manque à gagner pour les caisses de retraites, de chômage et de sécurité sociale. Heureusement l'Etat s'est engagé à compenser ce trou. D'ou les 4,1 milliards d'euros. Mais le fera-t-il?

Ce sont donc les contribuables qui payeront ce cadeau fiscal. Ce qui revient à payer deux fois ses cotisations sociales; celles sur votre salaire et les cotisations sociales, salariales et patronales, de ceux qui feront des heures supplémentaires.

Si on rajoute que ces heures supp ne sont pas imposables rendant, pour certains, l'impôt sur le revenu dégressif (plus tu gagnes moins tu payes), on ne peut que saluer l'artiste.

Quand le gouvernement nous exhorte à travailler plus pour gagner plus, il nous dit clairement que les salaires n'augmenteront pas. Tout ce beau discours sur le pouvoir d'achat est du bluff. Le pouvoir d'achat se compare à travail égal.

Quand l'Etat propose à la police qui croule sous les heures supplémentaires de leur payer à moitié prix ou considère que 12 heures de travail correspond à une demie journée de salaire pour les médecins urgentistes, c'est travailler plus pour gagner moins. C'est même de l'exploitation.

Je propose que les heures de travail de nuit, du dimanche et des jours fériés soient payées double (y compris pour les agents du service public et les fonctionnaires).

Je propose que les heures supplémentaires soient payées 50% de plus et que les charges soient majorées de 50%. Car il faut que l'embauche soit plus intéressante pour l'employeur. Et puisque notre systême social est basé sur la solidarité, il est équitable que ceux qui travaillent plus cotisent plus pour ceux qui ne trouvent pas de travail.

 

Romain Desbois