Avertir le modérateur

15/07/2008

L'ART DE LA GUERRE

89690886.jpgPendant qu'un comédien lisait le préambule des Droits de l'Homme à un parterre de dictateurs invités au défilé de haute torture, des militants de Reporters Sans Frontières se faisaient tabassés par nos représentants de la loi. Dans l'art de la novlangue, Gorges Orwell n'aurait pas fait mieux. Personne dans la foule n'a crié "le droit est nu" au passage de notre Tsar Kosy 1er. Nul doute que le carnet de commande s'est rempli car les invités étaient triés sur le volet et la collection 2008 était, aux dires de la cour médiatique, très réussie.

Le mois dernier déjà s'était tenu le salon de la mort (SM ?) , autrement dit le Salon International de l'Armement Eurosatory où chaque pays du monde et autres mercenaires font leurs courses pour la paix. Car vous l'aurez remarqué, c'est toujours au nom de la paix que l'on se prépare à la guerre. Novlangue, je vous dis.

Mais la guerre est devenue un spectacle, devenue le Huitième art. Le Louvre ne s'y est pas trompé puisqu'encore une fois il a accueilli le 17 juin dernier le grand banquet militaro-industriel. Faut-il qu'on meurt pour ce millier de convives? Quelle consanguinité allons-nous trouver entre le musée et la guerre? Allons-nous retrouver dans le sanctuaire des civilisations des objets pillés en Irak ou ailleurs? Mais si l'on creuse bien, cela s'est toujours fait. Les musées sont remplis de larcins ramenés des colonisations et campagnes militaires.

Carcassonne: des spectateurs amateurs de guerre en ont eu pour leur argent. Grâce à un acteur zélé, ils ont goûté un peu au vrai frisson de la guerre. Mais pouce! On ne joue plus! On veut bien être au spectacle mais pas faire partie des victimes.

Alors que l'ONU n'a pu recueillir que 50 milliards de promesse de dons pour combattre la famine mondiale, rien que les USA auront dépensé dix fois plus pour la guerre en Irak. Rien d'étonnant puisque les cinq pays les plus gros producteurs d'armes sont justement les cinq du conseil de sécurité de l'ONU.

Selon la revue S!lence d'avril 2008, 80% des armes sont vendues aux pays pauvres. Pour les maintenir dans la pauvreté? Pour justifier le maintien des "dictacheteurs"?

Tant qu'il y aura des cons, des débiles et des fachos pour assister au spectacle des métiers de la mort, à mouiller devant un mec en uniforme, d'être fiers d'envoyer son fils à la boucherie, la barbarie sera l'emblème de nos civilisations.

En passant, posons une gerbe sur la flamme de l'écologie et de l'animal inconnu, les premières victimes de nos guerres. Mais la seule chose qui brillait ce jour de 14 juillet, c'est l'absence de Borloo et de Rama Yade.

18/06/2008

QU'ON NOUS FOOT LA PAIX

1683114608.jpgCinquante millions d'euros chacune, TF1 et M6 n'ont pas hésité pour obtenir les droits de retransmission de l'Euro2008. D'après les responsables de M6, ce n'est pas rentable. D'ailleurs, les matches de samedi et de dimanche n'ont pas été en tête des audiences selon Médiamétrie. Pourquoi nous faire croire alors que cela intéresse tout le monde au point que cela fasse la une des JT?

A 120 000 euros les 30 secondes de pub (200 000 euros si les Français allaient en finale), TF1 comptait bien se renflouer. La question est: sur le dos de qui? A l'heure où tout le monde s'inquiète sur le pouvoir d'achat et la hausse des prix, personne ne voit le poids de la pub dans le chariot de courses.

A plus d'un milliard d'euros de droits de retransmission récoltés, la seule a être gagnante dans l'affaire est la Ligue de Football. Mais j'oublie les joueurs dont l'esprit sportif se borne aux cachets de pub, vendus à des produits dont souvent la fabrication respecte d'autres règles beaucoup moins éthiques.

29/05/2008

12 SMIC = 1 SMAC

397388750.jpgIls travaillent tellement qu'on se demande quand ils prennent le temps de vivre; les patrons méritent bien leur salaire. Est-ce à dire que les smicards ne méritent pas plus? D'ailleurs, c'est tellement dur d'être patron que certains partent avec le jackpot même s'ils ont été mauvais. Obligé de les super bien payer sinon ils iront ailleurs, disent les Parisotistes.

EADS a proposé 12 fois son salaire de PDG de la SNCF à Louis Gallois. Celui-ci a fait savoir qu'il se contenterait de son ancien salaire; c'est assez rare pour le signaler. La co-présidence allemande n'a pas vu ça du même oeil. Selon la théorie de madame Parisot, Louis Gallois doit être douze fois meilleur maintenant. Les salariés d'Airbus virés apprécieront.

Ils ont tellement de boulot les patrons que jamais vous ne les verrez dans les tribunes de Rolland Garros ou au Stade de France. Vous ne les trouverez pas sur un Yatch, en première classe, en vacances aux Barbades ou choisir un bijou chez Cartier. Pas le temps; les trente-cinq heures, ils les font en deux jours parait-il. Faut dire qu'un patron, dès qu'il se lève, il se considère au boulot; quand il lit la presse du matin, c'est du boulot; quand il déjeune pendant deux heures dans un trois étoiles, c'est qu'il bosse.

Les patrons c'est comme les bourgeois, plus ça devient vieux, plus ça devient riche!

Bon d'accord, on trouvera toujours des patrons pas comme ça et il faut reconnaître qu'être salarié est bien moins prise de tête (une fois le boulot fini, on passe à autre chose). Mais ces patrons là sont des arbrisseaux cachant la forêt.

Les patrons du CAC40 dont les revenus augmentent plus que tout autre, sont montrés du doigt à juste titre. Car ils sont à la tête d'entreprises qui sous-traitent à la quasi-totalité des autres boites qui doivent, elles, tirer au plus juste leurs coûts. L'externalisation des coûts par une filialisation de petites et moyennes structures, permet de masquer la ficelle.

Et si l'on instituait un salaire maximum que l'on appellerait SMAC? Douze, vingt, trente fois le SMIC par exemple (à définir). L'on verrait défiler les patrons aux côtés des salariés pour que le SMIC soit augmenté.

Même en 68 on n'a pas vu ça!

Romain Desbois

23:40 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : smic, smac, patron, salaire, cac40

28/05/2008

QUAND L'OPPRIME DEVIENT L'OPPRESSEUR

667750757.jpgAprès avoir subit l'oppression des blancs lors de l'Aparteid, voilà que certains Sud-Africains massacrent d'autres noirs sous prétexte qu'ils mangeraient leur pain, leur prendraient leur travail. Les Zimbabwéens fuient la dictature qui a fait régresser leur pays parmi les plus riches du continent. Massacrant tout ce qui avait un lien avec les descendants des colons blancs, y compris leurs animaux, les Zimbabwéens ont exorcisé des siècles d'oppression de la pire manière. Le pays, à terre économiquement, fait fuir les plus pauvres qui se retrouvent à leur tour massacrés par d'aussi pauvres qu'eux. Le racisme se développerait-il dans le lit de la pauvreté?

Avons-nous déjà oublié que le nazisme a prospéré dans ce lit? La valeur de l'argent se dévaluait si vite qu'un billet valait cent fois moins du jour au lendemain, au point que l'État Allemand n'avait plus le temps d'éditer de nouveaux billets et imprimait la nouvelle valeur par dessus l'ancienne, au tampon encreur. Le peuple était alors, près à entendre les sirènes d'Hitler. Il lui a suffit de promettre aux Allemands du travail (travailler plus pour gagner plus) et surtout de désigner un responsable. Partout la tentative d'opposer les uns aux autres existe. Et nous retrouvons le syndrome de Frankeinstein; jamais il n'est expliqué la génèse des choses. Qui a mis à genoux l'économie allemande; a jeté les Palestiniens dans les bras islamistes; a continué de se comporter en colons au Zimbabwé?

Le racisme, le terrorisme sont les conséquences non les causes; bien que ni l'un, ni l'autre ne sont excusables.

Il y a vraiment de quoi désespérer de l'humain.

23/05/2008

LE GRENELLE DES DUPES

467795819.jpgHa Barnier, Barnier, Barnier! Ce type ne changera jamais et sa nomination au ministère de le pêche et de l'agriculture ne présageait rien de bon. Le voilà déjà en train de distribuer des primes à la pollution pour les pêcheurs. Déjà, il y a une vingtaine d'années, ce monsieur leur a offert des bateaux aux frais des contribuables, au nom d'une modernisation indispensable. Cet écologiste de façade cède au moindre excès de colère de corporations qui savent que la violence est toujours payante. D'ailleurs ils en vivent.  Mais pourquoi ces pêcheurs se plaignent? Disons la vérité! Ils pêchent de la manière la plus destructrice. Le chalut racle les fonds, ramassent tout ce qui passe. Conséquence les fonds marins se désertifient et 60% des animaux pêchés sont rejetés morts. Car le chalut ne fait pas le tri, c'est pour cela qu'ils ont besoin d'autant de pétrole. Le poids du chalut est énorme et il faut de bons moteurs pour le hisser à bord.

Contrairement à ce qu'ils disent, nos élus ne réagissent que si on en parle dans les médias. Les médias ne s'interessent à vous que si vous cassez tout. Qui a parlé de la manif annuelle des gentils végétariens? Personne! C'était samedi dernier et aucun ministre n'a reçu de tomate, aucune boucherie, aucune poissonnerie saccagée.