Avertir le modérateur

30/09/2008

POUR LA DROITE, C'EST CHOMAGE ET DESERT ECONOMIQUE

monnaie de singe.jpgAvec  Sarkozy on a eu à Toulon un abbé et trois aveux. Mes biens chers frères je vous promets plus de chômage, moins d'argent. C'est le bordel mais je vous promets de sauver les riches banquiers. Pour vous je vous l'ai déjà dit, je soutraite l'espoir avec le Pape.

Les boites d'interim annoncent avoir perdu 35 000 emplois au premier semestre 2008.  C'est comme par hasard quasiment le nombre de chômeurs en plus. Voilà l'effet pervers des heures supp. éxonérées. Pourquoi une entreprise embaucherait quand c'est moins cher de faire travailler plus ceux qui ont déjà un boulot. D'autant que ce marché de dupes est doublement pervers car les charges exonérées sont payées aux caisses de retraites, de chômage et de sécu par l'Etat. C'est à dire par les contribuables, y compris par ceux qui font des heures supp. Les seuls à y gagner sont les entreprises.

Le RSA fonctionne de la même façon. Puisque l'Etat va payer un complément de salaire à ceux qui trouveront un boulot de merde mal payé, pourquoi voulez-vous qu'un patron les payent plus? Si il ya des gens qui gagnent moins en travaillant qu'en restant au RMI (ce qui reste à démontrer), c'est parceque les salaires ne sont pas assez élevés! De plus, le RSA viole le principe du travail égal, salaire égal. Comment va comprendre le collègue qui bosse pour le même salaire mais qui ne touche pas le RSA qu'il fait le même boulot pour 200, 300 euros de moins?

Mais comment expliquer que l'UNEDIC affiche pour 2007 UN EXCEDENT DE QUATRE MILLIARDS D'EUROS et prévoit un excédent de Huit milliards pour 2011?! Pourquoi cet argent ne sert pas à payer plus de RMIstes ou de chômeurs? Ou alors pourquoi ne pas baisser les cotisations si ils ne redistribuent pas?

On a quand même vu à Metz le Medef défiler pour demander que l'ETAT remplace les casernes par 1500 fonctionnaires. Le Medef demandant des fonctionnaires pour faire vivre le tissu économique, c'est nouveau; eux qui passent leur temps à cracher sur ces parasites inutiles et fainéants en les rendant responsales du trou de l'ETAT.

Le doyen du Sénat qui fait l'interim entre Poncelet (le SDF à qui ils ont offert un appart à vie dans un des quartiers les plus chers de France) et Larcher (le chasseur qui aime la chasse mais qui ne tue pas d'animaux), n'est autre que le milliardaire marchand d'armes, voleur d'âmes, Dassault. Sa dernière saillie date de quelques mois. Il a proposé que l'ETAT ne paie plus les chômeurs pour les inciter à trouver du boulot, car l'Etat est trop pauvre. Dassault ne sait pas que le chômage est une assurance payée par les salariés (directement ou non) et ce n'est pas l'Etat qui paie! De plus il est bien mal placé pour se plaindre car si l'Etat est si mal en point, on peut dire qu'il y est pour quelques milliers de milliards.

Arrête ton char Dassault.

22/09/2008

ECOLO DEBILES, ECOLOS DECHANTENT

fleur de poubelle.jpg

De Lagarde à Borloo, tous ces écolos de contrefaçon étiquetés Hulot sont unanimes: le bonus/malus est une bonne mesure. Elle devait être neutre financièrement, elle aura déjà coûté 200 millions d'euros à l'Etat. Ellle devait lutter contre la pollution, elle aura favorisé le diesel, émetteur de fines particules cancérigènes. Car pour ces béotiens de l'écologie, l'ennemi est le CO2. Hors le CO2 est bon pour la nature, on a même noté ces dernières années une croissance accélérée des arbres et autres végétaux. Si l'on veut lutter efficacement contre l'effet de serre, il faut d'abord arrêter les déforestations, ce qui du même coup protègerait les espèces en voie d'extinction. Et replanter ces terres defrichées essentiellement pour l'élevage et la nourriture des animaux dont on mangera le cadavre!

Mais le sommet de l'idiotie est atteint grâce aux révélations de 60 millions de consommateurs qui a vérifié la véracité des normes affichées par les constructeurs automobiles. Aucune voiture donne sa véritable consommation et son vrai taux de pollution. Toutes consomment et polluent plus d'au moins 20% et certaines vont jusqu'à polluer 60% de plus que ce qui prévu, quelque soit la manière de conduire. L'Etat, comme dans d'autres domaines, s'est fié à ce que les fabriquants lui ont donné, attribuant ainsi un bonus écolo à des véhicules hyperpolluants.

Sur le fond, le bonus/malus est une absurdité car un propriétaire de 4X4 peut polluer moins qu'un possesseur de Clio. Car cela dépend évidemment du nombre de km parcourus par l'automobile. Si l'on avait voulu réellement faire payer les pollueurs, il fallait appliquer le bonus/malus sur le carburant et sur le type de carburant. Plus difficile à mettre en place, politiquement et techniquement. Mais on pouvait imaginer des pompes Bonus à prix bas, dont l'usage serait limité à X litres par jour et par conducteur par exemple. Et bien sur on attend encore les pompes de biocarburants (sans TIPP!) à usage illimité.

Déjà, l'Etat pourrait  donner l'exemple et ne plus envoyer nos déclarations fiscales sous plastique et revenir aux bonnes vieilles enveloppes en papier recyclé. Mais non, Borloo sort sa taxe pique-nique (pléonasme!) plutôt que d'interdire les gobelets et assiettes en plastique.

Et pourquoi ne pas imposer des emballages des produits périssables en plastique végétal ? Le pot de yaourt n'a pas besoin de tenir 200 ans avant de se dégrader. "Longtemps, longtemps, longtemps après que le yaourt a disparu" aurait pu chanter le poète. D'autant plus que cela aurait un autre avantage: avec un emballage qui se dégrade vite, plus de risque de magouilles sur les dates de péremption sur le produit.

Mais y a-t-il un écolo dans l'équipage? On ne trouve même plus de bouteille de jus de fruits en verre; le moindre biscuit est emballé individuellement; le moindre fruit est étiqueté.

L'écologie est d'abord l'économie de gaspillage et non l'économie DU gaspillage.

15/07/2008

L'ART DE LA GUERRE

89690886.jpgPendant qu'un comédien lisait le préambule des Droits de l'Homme à un parterre de dictateurs invités au défilé de haute torture, des militants de Reporters Sans Frontières se faisaient tabassés par nos représentants de la loi. Dans l'art de la novlangue, Gorges Orwell n'aurait pas fait mieux. Personne dans la foule n'a crié "le droit est nu" au passage de notre Tsar Kosy 1er. Nul doute que le carnet de commande s'est rempli car les invités étaient triés sur le volet et la collection 2008 était, aux dires de la cour médiatique, très réussie.

Le mois dernier déjà s'était tenu le salon de la mort (SM ?) , autrement dit le Salon International de l'Armement Eurosatory où chaque pays du monde et autres mercenaires font leurs courses pour la paix. Car vous l'aurez remarqué, c'est toujours au nom de la paix que l'on se prépare à la guerre. Novlangue, je vous dis.

Mais la guerre est devenue un spectacle, devenue le Huitième art. Le Louvre ne s'y est pas trompé puisqu'encore une fois il a accueilli le 17 juin dernier le grand banquet militaro-industriel. Faut-il qu'on meurt pour ce millier de convives? Quelle consanguinité allons-nous trouver entre le musée et la guerre? Allons-nous retrouver dans le sanctuaire des civilisations des objets pillés en Irak ou ailleurs? Mais si l'on creuse bien, cela s'est toujours fait. Les musées sont remplis de larcins ramenés des colonisations et campagnes militaires.

Carcassonne: des spectateurs amateurs de guerre en ont eu pour leur argent. Grâce à un acteur zélé, ils ont goûté un peu au vrai frisson de la guerre. Mais pouce! On ne joue plus! On veut bien être au spectacle mais pas faire partie des victimes.

Alors que l'ONU n'a pu recueillir que 50 milliards de promesse de dons pour combattre la famine mondiale, rien que les USA auront dépensé dix fois plus pour la guerre en Irak. Rien d'étonnant puisque les cinq pays les plus gros producteurs d'armes sont justement les cinq du conseil de sécurité de l'ONU.

Selon la revue S!lence d'avril 2008, 80% des armes sont vendues aux pays pauvres. Pour les maintenir dans la pauvreté? Pour justifier le maintien des "dictacheteurs"?

Tant qu'il y aura des cons, des débiles et des fachos pour assister au spectacle des métiers de la mort, à mouiller devant un mec en uniforme, d'être fiers d'envoyer son fils à la boucherie, la barbarie sera l'emblème de nos civilisations.

En passant, posons une gerbe sur la flamme de l'écologie et de l'animal inconnu, les premières victimes de nos guerres. Mais la seule chose qui brillait ce jour de 14 juillet, c'est l'absence de Borloo et de Rama Yade.

18/06/2008

QU'ON NOUS FOOT LA PAIX

1683114608.jpgCinquante millions d'euros chacune, TF1 et M6 n'ont pas hésité pour obtenir les droits de retransmission de l'Euro2008. D'après les responsables de M6, ce n'est pas rentable. D'ailleurs, les matches de samedi et de dimanche n'ont pas été en tête des audiences selon Médiamétrie. Pourquoi nous faire croire alors que cela intéresse tout le monde au point que cela fasse la une des JT?

A 120 000 euros les 30 secondes de pub (200 000 euros si les Français allaient en finale), TF1 comptait bien se renflouer. La question est: sur le dos de qui? A l'heure où tout le monde s'inquiète sur le pouvoir d'achat et la hausse des prix, personne ne voit le poids de la pub dans le chariot de courses.

A plus d'un milliard d'euros de droits de retransmission récoltés, la seule a être gagnante dans l'affaire est la Ligue de Football. Mais j'oublie les joueurs dont l'esprit sportif se borne aux cachets de pub, vendus à des produits dont souvent la fabrication respecte d'autres règles beaucoup moins éthiques.

29/05/2008

12 SMIC = 1 SMAC

397388750.jpgIls travaillent tellement qu'on se demande quand ils prennent le temps de vivre; les patrons méritent bien leur salaire. Est-ce à dire que les smicards ne méritent pas plus? D'ailleurs, c'est tellement dur d'être patron que certains partent avec le jackpot même s'ils ont été mauvais. Obligé de les super bien payer sinon ils iront ailleurs, disent les Parisotistes.

EADS a proposé 12 fois son salaire de PDG de la SNCF à Louis Gallois. Celui-ci a fait savoir qu'il se contenterait de son ancien salaire; c'est assez rare pour le signaler. La co-présidence allemande n'a pas vu ça du même oeil. Selon la théorie de madame Parisot, Louis Gallois doit être douze fois meilleur maintenant. Les salariés d'Airbus virés apprécieront.

Ils ont tellement de boulot les patrons que jamais vous ne les verrez dans les tribunes de Rolland Garros ou au Stade de France. Vous ne les trouverez pas sur un Yatch, en première classe, en vacances aux Barbades ou choisir un bijou chez Cartier. Pas le temps; les trente-cinq heures, ils les font en deux jours parait-il. Faut dire qu'un patron, dès qu'il se lève, il se considère au boulot; quand il lit la presse du matin, c'est du boulot; quand il déjeune pendant deux heures dans un trois étoiles, c'est qu'il bosse.

Les patrons c'est comme les bourgeois, plus ça devient vieux, plus ça devient riche!

Bon d'accord, on trouvera toujours des patrons pas comme ça et il faut reconnaître qu'être salarié est bien moins prise de tête (une fois le boulot fini, on passe à autre chose). Mais ces patrons là sont des arbrisseaux cachant la forêt.

Les patrons du CAC40 dont les revenus augmentent plus que tout autre, sont montrés du doigt à juste titre. Car ils sont à la tête d'entreprises qui sous-traitent à la quasi-totalité des autres boites qui doivent, elles, tirer au plus juste leurs coûts. L'externalisation des coûts par une filialisation de petites et moyennes structures, permet de masquer la ficelle.

Et si l'on instituait un salaire maximum que l'on appellerait SMAC? Douze, vingt, trente fois le SMIC par exemple (à définir). L'on verrait défiler les patrons aux côtés des salariés pour que le SMIC soit augmenté.

Même en 68 on n'a pas vu ça!

Romain Desbois

23:40 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : smic, smac, patron, salaire, cac40