Avertir le modérateur

04/07/2013

CHÔMAGE OU RETRAITE ?

chômage,retraite,filoche,hollande,président,république,france,romain desbois,cnav,longévité,retraités,chômeurs,salaire,cotisations,pôle emploi,attali,retraite à points,carrière,poltique,démocratie,économie,social,réforme,balladur,fillon,sarkozy,gauche,socialiste,ayrault,entreprises,salariés,employeurs,charges socialesMonsieur le Président de la République, vous avez fermement dit lors de vos vœux que vous alliez tout faire pour que le chômage baisse.
Or vous annoncez maintenant qu’il va falloir travailler plus longtemps !
J’y vois une contradiction car vous n’ignorez pas que 1 million de chômeurs ont plus de 50 ans, que 60% des français de plus de 55 ans sont au chômage !
Pour la première fois depuis la mise en place du système par répartition les futurs retraités auront moins que ceux pour qui ils ont cotisé toute leur carrière.
Des pistes pourtant ne sont pas explorées comme par exemple la progressivité des taux de cotisations.
Mais surtout il faut cesser de penser que les retraités sont un poids pour l’économie du pays. Bien au contraire, les retraités consomment ; ils jardinent, bricolent, voyagent, gardent leurs petits-enfants, s’occupent de leurs parents entrés dans le grand âge, sont la colonne vertébrale du milieu associatif tant envié dans le monde entier ; ils créent des emplois !
L’argument de l’allongement de l’espérance de vie est fallacieux ! Statistiquement les femmes vivent plus longtemps que les hommes ; faut-il alors selon cet argument qu’elles partent plus tard que les hommes à la retraite? On voit les limites de l’argument.
D’autant plus que cette moyenne cache bien des différences selon que vous avez eu un métier pénible, que vous avez eu de petits revenus ou/et que vous avez commencé à travailler tôt ou pas.
Jacques Attali, bien que partisan de l’augmentation du nombre d’années travaillées a bien résumé le problème : « Reculer l’âge du départ en retraite, c’est faire payer aux pauvres la retraite des riches ».
Est-ce cela une mesure de gauche ?
Cherchons la cause du déficit des caisses de retraite avant toutes choses ! Il serait bon de faire un audit de la CNAV semble –t-il car entre le salaire « secret défense » de sa présidente et les 80 000 aides ménagères payées indûment par les cotisations retraites en passant par les frais de communication et autres subventions à des évènements culturels ou sportifs, on ne se demande plus si nos cotisations sont bien gérées.
Selon les chiffres de l’inspection du travail donnés par Gérard Filoche, il y aurait par an, 1 milliard d’heures travaillées non payées et donc sur lesquelles il n’a pas de cotisations sociales ! Renforcer les contrôles serait bien une façon de faire rentrer des cotisations tout en augmentant le pouvoir d’achat des salariés lésés. Cet excellent inspecteur du travail à la retraite rappelle qu’une augmentation de seulement 1% des salaires (en moyenne), c’est 10 milliards d’euros de plus par an de rentrée dans les caisses de la CNAV.

Vous pouvez réduire sensiblement et rapidement le nombre de chômeurs grâce à l’avancement de l’âge de la retraite. Annuler la reforme Balladur/Fillon supprimerait au minimum 1 million de chômeur dans l’année !
C’est un cercle vertueux que vous enclencheriez là, car les centaines de milliers de salariés qui partiraient en retraite permettraient de donner du pouvoir d’achat à nombre de leurs collègues qui par le jeu des promotions internes les remplaceraient sans que cela coûte un centime aux entreprises !
Monsieur le Président si vous voulez vraiment lutter efficacement contre le chômage, vous devez permettre à des millions de français de partir à la retraite maintenant ! Ne craignez pas de gonfler les déficits des caisses de retraite puisque les chômeurs qui les remplaceront cotiseront à nouveau pour ces retraités et feront baisser la charge des indemnités chômage (qui au demeurant pourraient être transférées aux retraites).
Pour conclure je n’ose même pas évoquer le côté social voire socialiste de mes propositions exposées ici.
Je sais que ce courrier ne sera jamais entre vos mains et qu’un fonctionnaire sera chargé de faire une réponse passe partout. Aussi je me permets de le rendre public et de le diffuser le plus largement possible.
Il est néanmoins évident qu’il faut réformer le système des retraites pour aller vers un système à points, plus juste et qui permettrait à chaque salarié de mieux pouvoir gérer son déroulement de carrière.
Ce système est de toute façon dès sa conception aberrant puisqu’il faut au moins deux cotisants pour un retraité et donc à chaque génération avoir deux fois plus de gens qui cotisent, ce qui est impossible.
Avec le plus grand respect d’un citoyen engagé.
RomainDesbois

 

Commentaires

Vraiment très intéressant !
google

Écrit par : sam | 08/07/2013

Merci beaucoup Sam de vous êtes donné la peine de lire ce blog.
Très touché, vraiment que vous trouviez cela intéressant.
RD

Écrit par : Romain Desbois | 08/07/2013

Bonjour Romain Desbois,

J'écoute très souvent et depuis ses débuts radio Ici et Maintenant, je connais donc ta voix, tes propos, depuis bien longtemps…

J'interviens moi-même sur la radio, mais assez rarement, sous le prénom de Jean, et depuis cinq ans environ, avec uniquement comme thème central les retraites.
Retraité depuis 25 ans, j'ai eu le temps de penser, le loisir de penser, de beaucoup penser au phénomène des retraites.

Bernard Friot a écrit : "Retraites, un trésor impensé", mais le trésor est toujours aussi impensé.

Friot prône à juste raison une hausse des cotisations. Mais ce qui me distingue de ses propos, et j'ai eu l'occasion de lui dire de vive voix, c'est ma vision mondialiste des retraites en tant qu'antidote, en tant que moyen on ne peut plus propre, on ne peut plus idéal de combattre la surpopulation mondiale.

Les enfants servent depuis toujours de "bâtons de vieillesse" : moins de misère dans la vieillesse, moins besoin de bâtons.

Ce n'est pas la culture, ce ne sont pas les préservatifs ou n'importe quoi d'autre qui ont fait chuter la natalité en Europe, CE SONT LES RETRAITES, qui sont par ailleurs la plus prodigieuse avancée de l'histoire humaine, et je pèse mes mots !

On sauve la planète, on permet la poursuite de l'aventure humaine, rien que par la généralisation mondiale des retraites.
Nous sommes des milliards à avoir intérêt à ça : quelle force si nous savions…

Il y a plein de bons combats, mais il y a celui par lequel on devrait commencer, celui dont on devrait faire, en bonne tactique, LA priorité absolue : les retraites partout dans le monde.

Il y a des "journées internationales" pout tout, mais pas pour les retraites !

Voilà ce qui pourrait sérieusement affaiblir le Veau d'Or, et ses curés, dont je partage ce que tu en as dit cet après-midi sur "notre" radio.

Par contre, pas du tout d'accord avec la conclusion de ton article : pense aussi à nos "esclaves énergétiques", à nos "esclaves mécaniques", indissociables des esclaves cotisants.

Aucun problème futur pour les retraites. À moins de tuer les vieux, ils devront comme par le passé être assumés par les jeunes, mais les retraites sont un droit et pas une charité comme avec la famille ou tel ou tel organisme de bienfaisance.

La surpopulation mondiale est combattue depuis toujours, mais par des moyens sales, ceux dont souffre l'humanité depuis toujours, guerres, misère… et que dénoncent depuis plus de trente ans les auditeurs d'Ici et Maintenant.

Avec les retraites, on passe des moyens sales au moyen propre de combattre la surpopulation, laquelle par ailleurs ne peut pas ne pas être combattue.

Personne n'a encore compris ça.
Quelle tristesse…
Mais tu vas m'aider...

Très amicalement
Jean

Écrit par : Jean | 08/07/2013

Salut Jean
Je me souviens très bien de toi Jean, au square devant le CSA, et il y a pas longtemps je pensais à toi , ne demandant ce que tu étais devenu. Car sur "notre" radio, je me sens de plus en plus seul et des voix comme la tienne manquent cruellement face à cette montée de poujadisme qui sévit sur RIM pas l'entremise de Jovanovic et hélas Lisandre voire Laurent (quand il est avec son "congourou" du mercredi).
je suis d'accord avec toi sur quasiment tout ce que tu dis et bien sur que la retraite garantie de tous sur terre résoudrait bien des choses. C'est ce que j'essaie d'expliquer . La retraite est la solution, le fil de la pelote qui fait que tout suit naturellement.
Merci je te contacte avec plaisir.
abientôt
RD

Écrit par : Romain Desbois | 08/07/2013

Les commentaires sont fermés.