Avertir le modérateur

26/12/2012

SAUVER DES MILLIONS DE VIES.



secoursite et son chienQui n’a pas été envieux des super héros et de leurs pouvoirs magiques ? Qui n’a pas rêvé d’avoir un don surnaturel qui lui permettrait de faire des choses extraordinaires ?

Sauver une vie n’est pas à la portée de chacun. Quand l’occasion se présente, elle change la vie de deux vies, peut-être même plus celle du sauveur que celle du sauvé. Psychologiquement parlant s’entend.

Et pourtant sans le savoir, on a tous cette faculté en nous, constamment notre action quotidienne peut nous permettre de sauver des vies.

Un escargot qui traverse la rue, vous savez qu’il va se faire écraser. Vous avez le choix de passer votre chemin ou de le poser sur la pelouse la plus proche.

Quoi de plus facile que de sauver une vie !

Utiliser un produit vaisselle non testé sur les animaux ne rendra pas votre vaisselle plus sale mais ça épargnera des tonnes de souffrances inutiles et des millions d’animaux sacrifiés sur l’autel de la société de consommation.

L’élevage intensif, la culture intensive, les produits d’entretien, tout ceci produit de la souffrance et la mort alors que rien de tout ça n’est indispensable.

Nous seuls avons le pouvoir de faire cesser tout ça. Coluche disait : « si les gens ne l’achetait pas, ça ne se vendrait pas ». Acheter bio le plus souvent possible et connaître quelques trucs qui en plus feront du bien à votre budget : utiliser du vinaigre d’alcool (blanc) nettoiera aussi bien votre inox ou vos vitres que le produit vanté et vendu si cher et qui souvent contient… du vinaigre d’alcool. Le citron est aussi un produit miracle pour détartrer. L’un comme l’autre peut même être utilisé en adoucissant pour le linge. Le savon de Marseille, le vrai 100% végétal vous fera la peau bien plus douce que le gras de porc ou de bœuf contenu dans les autres savons; la Pierre d’alun vous désodorisera bien plus efficacement que la bombe à cancer; la lessive st Marc décape, dégraisse et nettoie bien mieux que tous les produits aux odeurs artificielles.

Toutes ces actions sauvent des vies, humaines et animales.

Et devenir végétarien voire végétalien? Si vous ne le faites pas pour les animaux, faites le pour vous-même. On a oublié les conséquences de l’élevage sur la santé humaine; plus de 150 maladies mortelles ont pour origine l’exploitation animale, principalement ce que l’on appelle les maladies infantiles. De la rougeole à la rubéole en passant par le SIDA, la grippe aviaire, la grippe porcine hypocritement appelée grippe A, l’humanité a payé un prix trop cher pour un bénéfice qui reste encore à démontrer. Hélas les milliards d’animaux massacrés tous les ans le payent encore plus cher.

Certes, les habitudes et les certitudes ont la vie dure. Ce que l’on croit être naturel est souvent culturel; la consommation de viande animale fait partie de ces croyances. Nous en sommes restés à l’idée que manger du muscle rend plus fort voire plus intelligent (les tigres en savent quelque chose). C’est ainsi que la maladie de Kourou, de Kreusfeld- Jacob avait contaminé ceux qui pensaient voler le savoir de leurs ennemis en mangeant leur cerveau. Le drame de la maladie de la vache folle dont l’origine est les farines animales données aux animaux d’élevage pour des raisons uniquement économiques nous a renvoyé à nos croyances primitives. Jusque là toutes les sommités vous affirmaient qu’un prion ne pouvait tuer.

Je passe sur les conséquences désormais connues de tous de l’élevage sur les déforestations, la pollution et la consommation de l’eau, sur l’impact sur le climat et sur les stocks de nourriture végétale qui pourrait nourrir quinze fois plus d’humain qu’elle ne fournit de nourriture transformée en viande, toutes choses qui auront de plus en plus des répercussions sur nos conditions de vie à venir.

Mais sans aller jusqu’à l’extrême gandhisme (il faut vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre), sans aller jusqu’au végétalisme, nous pouvons nous passer de fourrure, d’acheter un animal de compagnie et entretenir les trafics, nous passer de chapons, foie gras, de cochon de lait, d’agneau, de veau, de chevreau etc….

C’est bon, oui c’est vrai, mais notre plaisir égoïste doit-il primer sur le respect de la vie ?

Nous pouvons vivre sans manger des produits animaux, pas sans manger de végétaux.

Nul n’a besoin d’être un super héros pour sauver des vies. Ne rien faire plutôt que mal faire est à la portée de tous.

Oui c’est vrai, on ne peut vivre sans tuer involontairement, mais ca n’excuse pas de le faire volontairement.

Vous ne changerez peut-être pas le monde, mais pour toutes ces vies épargnées, pour eux, ça changera tout.
Ferrat et sa chienne.

Commentaires

Merci pour cet article très riche en info!

Écrit par : generico | 23/01/2013

La lessive St-Marc ne serait pas testée sur les animaux (ni les ingrédients ni le produit fini) ? Ça m'étonne.
Et pourquoi ne pas aller jusqu'au végétalisme, au juste ?

Écrit par : CoraRoZ | 03/02/2013

Muy interesante, gracias. Sigue escribiendo.

Écrit par : Cialis en farmacias | 07/07/2014

sexe sans problèmes

Écrit par : priligy venta | 18/07/2014

Les commentaires sont fermés.