Avertir le modérateur

30/10/2012

LE DROIT DE NE PAS MARIER

mariage gay,homophobie,maires,droit de conscience,boutin,démocratie,égalité

Dans une démocratie qui se respecte, la vraie pas l'Athénienne qui n'était qu'une aristocratie puis une bourgeocrasie, on a l'exigence de toujours demander au peuple son avis. La voie référendaire doit être la règle ; le Referendum d'Initiative Populaire l'outil suprême.

Que l’on n’aime pas les homosexuels, c’est un droit. Comment pourrait-on interdire à quelqu'un de ne pas les aimer d’ailleurs ? Mais leur interdire un droit sous prétexte que l’on n’aime pas les homosexuels, c’est inadmissible !

Alors que l’extension du droit au mariage pour les couples homosexuels va être légalisée, des maires affichent leur volonté de s’affranchir de leur responsabilité d’élu. Très courageux de leur part d’oser faire leur « coming out » homophobe ; combien n’en pensent pas moins et n’osent l’avouer ? Combien d’homophobes honteux ?

Il est sain qu’un élu ne soit pas obligé de marier. Aimeriez-vous être marié par un élu qui déteste ce que vous êtes ? La clause de conscience réclamée par les élus serait une avancée démocratique. Dans les faits, dans d’autres domaines les élus usent bien de ce droit ; dans les choix qu’ils font ; dans les subventions qu’ils octroient ou non . Pourquoi interdirait-on aux élus d’user de la clause de conscience pour les sujets sociétaux ?

C’est même dans l’intérêt de tous de connaître l’opinion de ceux qui ont la charge de gérer nos affaires. En démocratie, pour choisir en conscience, être bien informé est indispensable. Les électeurs éclairés seront libres d’en changer, les citoyens de déménager.

Mais fondamentalement, une lesbienne peut se marier à un gay et le couple peut adopter sans aucune restriction. Personne n'ira voir ce qui se passe dans la chambre nuptiale. L'enfant aura bien deux parents homosexuels qui contrairement à deux mâles ou deux femelles pourront raconter à leur gosse si il a été adopté très jeune qu'ils sont ses vrais parents. Le mensonge et l'hypocrisie se trouve dans l'apparence du modèle comparé de parents à parents.


Cherchons nous à sanctionner ceux qui suivent une autre route et qui souhaiteraient pouvoir vivre leur vie comme ils le souhaitent et pas comme la société voudrait qu'ils la vivent ? Exactement comme l'on fait avec les prostituées, les drogués, les transexuels ?


Cette volonté moraliste de punir, d'infliger la double peine, quitte à ce que cela coûte plus cher humainement voire financièrement.

Ce reste de judéochrétienneté si bien relayé par l'Islam doit-il guider l'Etat laïc et républicain, où chacun doit être traité à égalité dans ses droits et devoirs ?

N'ayons pas peur, comme pour le PACS, le mariage et l'adoption élargi aux homosexuels, tout comme le droit de donner son sang, profitera à tous et en premier lieu aux hétéros. A cette occasion, l'on va débattre aussi du statut du beau-parent, idée excellente lancée par Nadine Morano et restée en plan.

Ce sont des millions de gosses qui attendent que la société les protège. Pas des vilains méchants homosexuels, mais des aléas de la vie.

 

Romain Desbois

Commentaires

On entend souvent la répartie qu'un enfant a besoin d'un père et d'une mère pour son équilibre. Où est l'équilibre d'une famille monoparentale ? Cette famille est pourtant majoritaire à notre époque.
Merci pour votre excellent article.

Écrit par : Sylvie | 17/01/2013

Votre commentaire tombe sous le sens, près de 2 millions de femmes seules avec enfant.(voir ma proposition sur le sujet: http://ideauxetdebats.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/14/une-caisse-pour-les-pensions-alimentaires.html) Toute cette opposition n'est qu'hypocrisie. Merci à vous

Écrit par : Romain Desbois | 19/01/2013

Les commentaires sont fermés.