Avertir le modérateur

01/12/2010

CIV, pas de quoi Saint Quétier

lapincarotte.jpgOn fustige souvent à juste titre la publicité mais il n'est jamais mis en avant la propagande tapie dans l'ombre.

Financée par nos impôts, ces coucous que l'on nourrit dans nos nids n'en sont pas avares. Le CIV (centre d'information des viandes) qui n'est autre que le lobby de la filière viande, fait en ce moment sa campagne de manipulation des esprits, paniqué par le fait que de plus en plus de gens se détournent du "carnivorisme".(1)

Il faut dire qu'ils n'ont pas de chance les défenseurs de l'exploitation animale. Tout concourt à disqualifier la consommation de cadavre. Quel que soit le souci, on en revient au même coupable: LA VIANDE !

Du climat aux maladies virales qui déciment les humains dés la naissance, des déforestations à la disparition des espèces animales et végétales, l'élevage a toujours eu un impact négatif.

Cela commence à se savoir. La contre-attaque s'avére donc nécessaire. Tout est utilisé pour se faire; du contre-sens à la contre-vérité en passant par le mensonge éhonté. Il faut déculpabiliser les gens. Faudrait pas qu'ils se mettent à trop réfléchir aux conséquences de leurs actes quand même! Le CIV fonctionne comme un anti-wikiLeaks. Le moins de transparence possible, pour mieux tuer, maltraiter, vivons cachés.

L'association L214 en pointe depuis quelques temps dans la dénonciation des méthodes d'élevages et d'abattage est obligée de filmer en cachette pour obtenir des preuves (4) . Malgré ces preuves, la justice du côté des bourreaux, les condamne à de lourdes amendes.

Mais là où ils font fort , c'est quand ils débauchent des personnalités médiatiques qui se sont fait leur image autour de la protection animale. Sandrine Quétier (2) qui prête sa voix tout en vendant son âme à la propagande du CIV en est la triste illustration. Dans le sillage de Courbet (le pitre pas le peindre), elle est la marraine d'un petit refuge de banlieue (3) . Il est décidément des alliés que les animaux préfèreraient ne pas avoir.

Le CIV fait feu de tout bois, quitte à recevoir un jour une volée de bois vert. Comme nous l'explique l'excellent article de Julien Joly "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande" (5) , le CIV espionne sur la toile et élabore des plans de campagne manipulatrice ciblée.

Tout ceci est positif, cela prouve que les protecteurs des animaux et l'antispécisme sont en train de gagner.

"Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on n'ose pas, c'est parce que l'on n'ose pas que c'est difficile" SENEQUE

 

Romain Desbois

 

sources:

1 CIV ; 2  Sandrine Quétier ; 3 ASF ; 4 L214 ; 5 "ils n'ont pas fini de vous faire aimer la viande"

Les commentaires sont fermés.