Avertir le modérateur

07/12/2009

N'ATTENDONS RIEN DE COPENHAGUE!

SirèneNetB.jpgAttendez! Je ne viens pas écrire içi que le sommet de Copenhague n'est pas important. Quelles que soient les décisions prises, exécutées ou non, Copenhague a déjà permis à des millions de gens de prendre conscience que nos actes du quotidien ont des répercussions sur les autres. De l'Effet Papillon aux Colibris de Pierre Rabhi, la façon dont on agit dans la vie de tous les jours peut influer en bien ou en mal. Pas de leçon de morale dans ce texte; nous savons tous ce qui fait du bien et ce qui fait du mal. Certes, nous ne naissons pas avec les mêmes cartes mais essayons au moins de jouer avec les mêmes règles!

Alors pourquoi attendre que nos édiles, nos experts, nos élites, nos guides, nos prophêtes, nos dieux nous disent ce qu'il faut faire? Ne le savons nous pas déjà, au fond de nous, comment agir sans nuire?

Que l'opprimé n'attende pas de l'oppresseur, sa libération; que l'exploité n'attende pas de son exploiteur, sa coopération; que la victime n'attende pas la grâce de son bourreau. Que peut attendre le miséreux de celui qui se nourrit de lui? Par définition cet espoir est vain. La solidarité est d'abord horizontale, pas verticale!

Avons-nous besoin de Copenhague, pour savoir que polluer tue? Avons nous besoin d'être au pied du mur, pour savoir que les guerres, les maladies, la famine, l'esclavage sont à combattre et non à encourager?

Peut-être pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, nous avons les moyens de presque tout résoudre. Nous vivons une période formidable où tout est possible, où tout se réinvente!

Attendons tout de Copenhague! Exigeons tout de Copenhague! Que ce soit un premier pas pour l'Homme vers la sortie de la barbarie, d'une prise de conscience du spécisme. Que l'on cesse de penser humain quand on entend terrien!

Le plus important n'est pas d'où tu viens, mais ce que tu es! Le plus important n'est pas qui tu es, mais ce que tu fais!

N'attendons rien de Copenhague, agissons ici et maintenant! Et tant mieux si Copenhague n'écoute pas le chant des sirènes.

Le XXIème siècle sera végétarien ou ne sera pas!

 

Romain Desbois

 

Commentaires

Bins des mails hackés du CRU, légèreté des méthodes du GIEC : un coup de froid sur Copenhague ?

C'est la question posée sur le portail suisse Pnyx.com

Après des années de montée en puissance des alertes aux accents apocalyptiques du GIEC quant au réchauffement climatique et à l'heure où s'ouvre un sommet exceptionnel, tant par sa taille (192 pays) -, que par ses enjeux (rien de moins que le modèle de gestion des activités humaines pour la survie de la planète) un grain de sable va t'il gripper cet immense évènement ?

Il y a deux semaines, des hackers ont publié des milliers de courriels et documents échangés entre des climatologues du Climat Research Unit (CRU) et leurs homologues du monde entier, dans le cadre de leurs travaux pour le GIEC. Ces données révèlent que ces climatologues estiment que leurs propres travaux ne sont pas concluants, discutent de la manière de dissimuler des désaccords entre eux afin de présenter une position "unifiée" du changement climatique, etc. Leur authenticité a été confirmée et Phil Jones, le directeur du CRU, a démissionné. Le Met Office (principal organisme de la science du changement climatique sur laquelle l'ONU repose son appréciation sur le réchauffement) a admis que la confiance du public, sur la réalité scientifique des causes anthropiques du réchauffement global, a été bouleversée par cette publication et prévoit de réexaminer les 160 ans de données sur la température. La nouvelle analyse des données prendra trois ans.

La question posée sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/sondage/449 porte sur l'éventuelle influence que vont avoir ces révélations sur les débats de Copenhague et, en relançant le débat, permet d’observer dans le détail les méthodologies déployées par les scientifiques du CRU, en donnant accès à l'ensemble des documents à l'origine de ce qu'il faut désormais appeler le "Climategate" ou la confusion des genres: science, idéologie ou politique ?

Écrit par : OrangeOrange | 07/12/2009

je suis dans le XXIéme siècle, à pleine fourchette, donc !

Écrit par : mamapasta | 08/12/2009

très intéressant post!

Écrit par : Leonard | 13/12/2009

Les commentaires sont fermés.