Avertir le modérateur

17/11/2008

DE L'APPROXIMATION DE L'INFORMATION

sondage PACman.jpg

L'on peut considérer que l'approximation est excusable pour un citoyen-journaliste mais d'un professionnel certainement pas. Nous sommes toujours plus exigeant de l'autre mais au moins içi par exemple, nous pouvons rectifier, voire contester l'info donnée.

Pour qui a fait l'expérience de voir un sujet qu'il connaît bien, traité dans les médias classiques à l'occasion d'une actualité, nul n'est besoin de prouver que l'information est souvent approximative quand elle n'est pas tout bonnement fausse. Malgré cela nous retombons tous dans le piège de nous référer à ces mêmes médias. Normal, bien sûr! Les journalistes sont censés vérifier leurs sources et être objectifs; déontologie bien oubliée par tous les confrères des "infiltrés" (France2), qui se sont répandus partout pour dénoncer leurs méthodes peu "éthiques", selon eux.

Faut-il comme le recommandait Jean-Claude Juncker à David Pujadas *, passer par lui avant d'enquêter sur les paradis fiscaux? Les outrecuidants sont

désavoués aussitôt par courrier de l'agent Chabot au premier ministre luxembourgeois *, qualifiant le travail des journalistes de France2, d'insuffisance professionnelle *; sans que sa démission ne soit pas même évoquée par la SDJ *(société des journalistes)!

Bêlons avec les agneaux pour ne pas montrer que l'on est un loup.

La découverte des carnets d'Yves Bertrand a fait les choux gras des journalistes, sans rappeler que beaucoup d'entre-eux allaient s'y abreuver (Valeurs Actuelles 30/10/08 p14). Depuis longtemps la présomption d'innocence est bafouée par les médias; souvenez-vous de l'affaire Grégory.

L'on jète en pâture des noms, des visages, comme dernièrement l'histoire du sabotage des lignes SNCF, en toute impunité.

Je noircis le portrait? Voici quelques exemples glanés de ci de là que je vous invite à vérifier par vous-même.

Information ou propagande?

Nous savons maintenant que Charles Villeneuve et Philippe De Dieuleveut étaient des agents troubles de l'information. Sans aller jusque là, j'ai relevé quelques dysfonctionnements (euphémisme) dans le médialand (de bois).

- Pendant la campagne du référendum sur le traité établissant une constitution pour l'Europe, Olivier Duhamel* animait l'émission "Le forum des Européens" sur Arte, dans laquelle il n'avait de cesse de morigéner les partisans du non; sans préciser aux téléspectateurs qu'il avait participé, même à la marge, à sa rédaction. Il co-anime actuellement, avec Michel Field, Médiapolis sur Europe1, émission qui a pour ambition de révéler les relations entre la politique...et les médias!

- Après son départ d'un grand quotidien national, son ex-PDG reconnut que son journal avait menti à ses lecteurs au sujet du nucléaire et affirma avec applomb que c'était " la contribution du journal au choix énergétique de la France".

- Cerise sur le pompon: Alors que l'on cherche des subsides de remplacement à la manne publicitaire, France Télévision ne se pose pas la question de recréer la SFP (société française de production), préférant acheter à ses animateurs/producteurs des émissions clefs en mains, à des prix prohibitifs. Le seul à avoir mis les pieds dans le plat a été Jean-Pierre Elkabach avec son fameux "Osons".

Et pourtant il y a urgence, non pas financière mais déontologique! Le Canard Enchainé  du 22 octobre 2008 révélait le conflit d'intérêt entre le fait qu'Emmanuel Chain producteur de "ils font bouger la France" sur France2, invite à l'émisssion Christine Boutin alors que celle-ci est conseillée (pour la modeste somme de 228 917€) par Elephant At Work, une des boites de prod du même Emmanuel Chain. De plus Madame Boutin, y a complaisamment vendu les mérites des maisons du ministre Borloo, compagnon de l'animatrice de l'émission, Béatrice Schönberg. Trop c'est trop? Les prochains invités , croit toujours savoir le Canard, seraient:

- le PDG de Total, Christophe de Margerie, dont Emmanuel Chain fait le com.

- Nicolas Hulot, ami du petit ami de l'animatrice, Jean-Louis Borloo.

- Maud Fontenoy, proche du Tsar Kozy 1er.

Lorsque je me suis plaint à France Inter de l'imprécision de l'information quand leurs journalistes disent qu'Obama a été élu Président des Américains; que c'était aussi idiot que de dire qu'Elisabeth II est la reine des Européens et qu'il serait plus juste de dire "états-uniens" par exemple, la chef des informations de France-Inter me répondit : "vous avez certes raison mais vous en conviendrez: le terme d'états uniens n'est pas le plus heureux à l'oreille" (sic)

Vous en conviendrez, c'est fort; pour un médium qui se targuait de mettre autre chose que de l'esthétisme entre les oreilles.

Lire: "A Serge July" de Guy Hocquenghem *

 

Les commentaires sont fermés.