Avertir le modérateur

04/10/2008

L'HOMME QUI VOLAIT TROIS MILLIARDS

ARGENT01.jpg

Les caisses sont vides, je vous dis que les caisses sont vides! Les clichés ont la vie dure; les Français avaient cru élire un gestionnaire adroit car à droite, ils se réveillent avec le fils naturel de Oudini et d'Arsène Lupin. Cet édenté de la croissance qui voulait déjà transformer nos retraites en fonds de pension, nous fait le coup du double fond.

Pendant que six milliards et demi d'euros (dont trois pour la France) sont injectés sans contrepartie dans le sauvetage très provisoire de DEXIA, celle-ci invitait à dîner 800 personnes dans un des palaces des plus côtés des hauteurs de Cannes. En marge du Salon de l'Habitat Social, où déjà Dexia recevait comme il se doit avec croissants à volonté de chez Hédiard puis déjeuner gratuits pour tous acheminés par avion de Paris. Il y en a pour qui la faillite aussi bien que le mal-logement ne coupe pas l'appétit.

Le cynisme de ces gens là monsieur! Nous prennent pour des brêles!

Rien que la saga du Crédit Lyonnais suffit à elle seule. Alors qu'elle prêtait des milliards à  0% à de riches clients comme Tapie dans les années 80, cette banque au pouvoir de dire oui vient d'être reconnue coupable de spoliation du même Tapie. Devenue privée, c'est l'Etat qui devra payer les 285 millions d'euros. Et à qui l'Etat va emprunter cette somme? Au Crédit Lyonnais! Bravo l'artiste!

Le Crédit Lyonnais a même eu l'audace de réclamer aux Tutsis le remboursement d'un prêt consenti à leurs génocideurs Hutus; prêt qui a servi à acheter 500 000 machettes chinoises utilisées pour les massacrer. (Jean Ziegler, L'Empire de la Honte, p112 et 113).

A l'heure où l'ANPE qui s'était offert un nouveau logo à 6 millions d'euros pour dynamiser "ces fainéants de chômeurs", va fusionner avec l'UNEDIC, le futur patron de France-Emploi, nom de cette fusion, vient de commander pour un montant de 15 à 25 millions d'euros, des études sur les chômeurs à trois bureaux de conseils privés. Un de ces cabinets est spécialisé dans les plans sociaux de grande ampleur, c'est à dire dans le licenciement de masse; le second a pour patron le président de la commission économique du MEDEF; le troisième était dirigé jusqu'à l'an dernier par un conseiller d'Eric Woerth, actuel ministre du budget et des comptes publics.

Oui l'Etat sait être magnanime pour le pauvre pêcheur. Exemple la mairie de Neuilly qui vient de se voir octroyer une ristourne. Condamnée à payer 2,7 millions d'euros pour n'avoir que 2,8% de logements sociaux contre les 20% minimas légaux, le fisc vient de ramener l'amende à 153 000 euros.  Il a suffit que le maire dise qu'il s'engageait à faire mieux. Rappelons que le fisc vous fait payer une majoration de 10% si vous avez dépassé de 24 heures la remise de votre déclaration de revenus.

D'ailleurs l'Etat sait être efficace. 33 000 logements vont être achetés hors cote, c'est à dire au prix fort, pour un montant de 5 milliards d'euros. Pour aider enfin les SDF à ne pas mourir cet hiver?  Non pour aider ces pauvres promoteurs à passer la crise.

Les caisses sont vides mais l'argent était cachés sous le matelas. Maintenant ils s'attaquent à l'ex-CODEVI reverdi en livret de développement durable, juste le temps d'un Grenelle de l'environnement, juste le temps de faire croire que l'on allait respecter le pacte Hulot incontournable pendant la campagne électorale.

Quelqu'Hulot vont-ils encore avoir? Méfions nous de ne pas nous faire poignarder jusqu'à Lagarde.

 

Romain Desbois

Commentaires

j'ai reussi à te lire jusqu'à "ces fainéants de chômeurs"...
après je me suis dit que c'est à cause de gens comme toi que ce pays est triste à mourir...

Écrit par : hulk | 04/10/2008

C'était du sarcasme de ma part pour souligner la mentalité de ceux qui pensent qu'avec un nouveau logo les chômeurs seraient plus motivés et effectivement j'aurais dû les mettre entre guillemets pour éviter toute confusion.
Je rectifie de suite.
Désolé que vous ayez pensé que c'était mon avis. D'ailleurs le sens de ce papier, me semble-t-il, ne laisse aucun doute la dessus.

Écrit par : RomainDesbois | 05/10/2008

Vous avez bien fait de rectifier les guillements pour "ces fainéants de chômeurs" mais il suffit également de lire vos articles pour savoir que vous étes du côté et aux côtés des défavorisés, des personnes en souffrance et que le dur combat des chômeurs, des SDF, des sans-papiers etc. vous tient à coeur.

Écrit par : c'émoi | 08/10/2008

Les commentaires sont fermés.