Avertir le modérateur

17/09/2008

QUAND L'UN S'AGITE, L'AUTRE AGIT

etal de cadavres.jpg

Et Dieu dit: "tu ne tueras point et le point ne fut plus tué". C'est ainsi finalement que les croyants interprêtent leur propre doctrine. Et tous les ans on célèbre le meurtre qu'un type s'apprêtait à commettre sur son enfant à la demande de son dieu. Ce rite satanique d'un sacrifice d'enfant est remplacé par le meurtre d'un mouton. Belle affaire! Ainsi tu peux tuerton prochain. Pas de quoi casser trois pattes à un connard!

Pendant que la République plus très laïque célébrait le grand massacreur devant l'Eternel, le très médiatique Benoit SS-eize (responsable naguère de la loge de la Sainte Inquisition, rebaptisée loge des dogmes), le Daïla Lama soutenait une manifestation contre la corrida.   voir article

"La France n'acceptera pas que le crime paye" dixit le Tsar Kozy 1er. Alléluia! Cet amateur de corridas n'aime pas que des criminels s'attaquent à des meurtriers. On refait l'histoire des Corsaires et des Pirates. Les pauvres pêcheurs (priez pour eux) réclament de pouvoir massacrer en paix. Comme nos chers militaires qui tuent mais ne veulent pas se faire tuer. C'est pas du jeu, quoi!

Tu ne tueras point, c'est tu ne tueras point! Point! Ya pas marqué: tu ne tueras point les humains mais tu peux massacrer tous les autres! Et c'est un mécréant d'athé qui doit vous rappeler votre mythologie.... heu votre religion.

Sacré serment d'hypocrites.

Commentaires

Le monde entier ne cesse de tuer :
- pour manger (et il pourrait l'éviter, on se nourrit parfaitement, sainement et frugalement, sans manger nos compagnons à 4 pattes - je refuse de dire"viande")
- par avidité de pouvoir : en faisant des guerres (comme c'est le cas bientôt dans la moitié du monde), pour asservir autrui à son profit et à sa volonté...
- par avidité d'argent : à nouveau, guerres, maltraitances à mort, famines mortelles entretenues et régulées...
- par égoïsme : "tout pour moi, après moi, le déluge ! ", c'est-à-dire les catastrophes écologiques..
- par plaisir : chasse, corridas, combats de coqs, de chiens molosses, cirques, courses de chevaux etc.
- par manque de coeur : comment peut-on tuer des humains, fièrement et sans regrêts ? Comment peut-on tuer des animaux - ou les faire tuer à sa place (c'est plus propre et moins dérangeant, n'est-ce pas !)-, sans ciller à la vue du dernier regard du compagnon à 4 pattes ?
- par croyances religieuses erronées : et je me demande si ça fait plaisir à dieu le sang versé d'un animal ? si oui, dieu n'a ni coeur, ni amour, ni compassion...
Et ça, il en a parlé de toutes ces tueries, le Pape, il prêché de les cesser ?
Et ça, il y a pensé Sarkozy avant d'agir (et au nom des français ! ) ?

Écrit par : c'émoi | 17/09/2008

Les commentaires sont fermés.