Avertir le modérateur

06/06/2008

COMME ON TRAITE LES ANIMAUX, ON TRAITE LES HUMAINS

1262503840.jpg1605090339.jpg

Enzo, 2 ans vient de succomber sous les coups de son beau-père. Maître-chien, ce dernier des derniers a expliqué qu'il voulait apprendre à l'enfant à obéir comme il le faisait avec ses chiens. Tout est dit. Si l'on s'était préoccupé de la façon dont il traitait ses animaux, Enzo aurait été sauvé.

Mais tout le monde se fout du calvaire des animaux. Voilà le résultat et personne ne fera le rapprochement.

Fourniret expliquât lors de son procès qu'il traquait ses victimes comme un braconnier traque ses proies. Tous les profileurs du monde savent qu'à de rares exceptions, tous les tueurs en série ont commencé par se faire la main, souvent dès l'enfance, en torturant des animaux. Ils développent ainsi un sentiment de puissance sadique et d'impunité. Dès lors, tant que la société ne se préoccupera pas sérieusement du sort des bêtes, elle fabriquera des tueurs en série.

Si on ne le fait pas par compassion pour les animaux, que se soit au moins pour tous les Enzo du monde.

 

Les commentaires sont fermés.