Avertir le modérateur

29/05/2008

12 SMIC = 1 SMAC

397388750.jpgIls travaillent tellement qu'on se demande quand ils prennent le temps de vivre; les patrons méritent bien leur salaire. Est-ce à dire que les smicards ne méritent pas plus? D'ailleurs, c'est tellement dur d'être patron que certains partent avec le jackpot même s'ils ont été mauvais. Obligé de les super bien payer sinon ils iront ailleurs, disent les Parisotistes.

EADS a proposé 12 fois son salaire de PDG de la SNCF à Louis Gallois. Celui-ci a fait savoir qu'il se contenterait de son ancien salaire; c'est assez rare pour le signaler. La co-présidence allemande n'a pas vu ça du même oeil. Selon la théorie de madame Parisot, Louis Gallois doit être douze fois meilleur maintenant. Les salariés d'Airbus virés apprécieront.

Ils ont tellement de boulot les patrons que jamais vous ne les verrez dans les tribunes de Rolland Garros ou au Stade de France. Vous ne les trouverez pas sur un Yatch, en première classe, en vacances aux Barbades ou choisir un bijou chez Cartier. Pas le temps; les trente-cinq heures, ils les font en deux jours parait-il. Faut dire qu'un patron, dès qu'il se lève, il se considère au boulot; quand il lit la presse du matin, c'est du boulot; quand il déjeune pendant deux heures dans un trois étoiles, c'est qu'il bosse.

Les patrons c'est comme les bourgeois, plus ça devient vieux, plus ça devient riche!

Bon d'accord, on trouvera toujours des patrons pas comme ça et il faut reconnaître qu'être salarié est bien moins prise de tête (une fois le boulot fini, on passe à autre chose). Mais ces patrons là sont des arbrisseaux cachant la forêt.

Les patrons du CAC40 dont les revenus augmentent plus que tout autre, sont montrés du doigt à juste titre. Car ils sont à la tête d'entreprises qui sous-traitent à la quasi-totalité des autres boites qui doivent, elles, tirer au plus juste leurs coûts. L'externalisation des coûts par une filialisation de petites et moyennes structures, permet de masquer la ficelle.

Et si l'on instituait un salaire maximum que l'on appellerait SMAC? Douze, vingt, trente fois le SMIC par exemple (à définir). L'on verrait défiler les patrons aux côtés des salariés pour que le SMIC soit augmenté.

Même en 68 on n'a pas vu ça!

Romain Desbois

23:40 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : smic, smac, patron, salaire, cac40

28/05/2008

QUAND L'OPPRIME DEVIENT L'OPPRESSEUR

667750757.jpgAprès avoir subit l'oppression des blancs lors de l'Aparteid, voilà que certains Sud-Africains massacrent d'autres noirs sous prétexte qu'ils mangeraient leur pain, leur prendraient leur travail. Les Zimbabwéens fuient la dictature qui a fait régresser leur pays parmi les plus riches du continent. Massacrant tout ce qui avait un lien avec les descendants des colons blancs, y compris leurs animaux, les Zimbabwéens ont exorcisé des siècles d'oppression de la pire manière. Le pays, à terre économiquement, fait fuir les plus pauvres qui se retrouvent à leur tour massacrés par d'aussi pauvres qu'eux. Le racisme se développerait-il dans le lit de la pauvreté?

Avons-nous déjà oublié que le nazisme a prospéré dans ce lit? La valeur de l'argent se dévaluait si vite qu'un billet valait cent fois moins du jour au lendemain, au point que l'État Allemand n'avait plus le temps d'éditer de nouveaux billets et imprimait la nouvelle valeur par dessus l'ancienne, au tampon encreur. Le peuple était alors, près à entendre les sirènes d'Hitler. Il lui a suffit de promettre aux Allemands du travail (travailler plus pour gagner plus) et surtout de désigner un responsable. Partout la tentative d'opposer les uns aux autres existe. Et nous retrouvons le syndrome de Frankeinstein; jamais il n'est expliqué la génèse des choses. Qui a mis à genoux l'économie allemande; a jeté les Palestiniens dans les bras islamistes; a continué de se comporter en colons au Zimbabwé?

Le racisme, le terrorisme sont les conséquences non les causes; bien que ni l'un, ni l'autre ne sont excusables.

Il y a vraiment de quoi désespérer de l'humain.

24/05/2008

LORSQUE L'ENFANT DISPARAIT

1101330551.jpgS'il y a bien unanimité, c'est au sujet de la protection des enfants. Sur le papier au moins. La société semble moins tolérante envers un pédocriminel, improprement appelé pédophile qu'envers un marchand d'armes par exemple. Pourtant le second a plus de sang d'enfant sur les mains que le premier. On punit l'un et on décore l'autre; il faut croire que mutiler ou réduire en bouillie un enfant est moins grave que de le violer.

Quelle protection offre notre société aux enfants? Des dizaines disparaissent tous les ans et ne sont pas retrouvés. Les retrouver devrait être la priorité des priorités. Difficilement imaginable si on ne l'a pas vécu soit même, le calvaire des familles est tel qu'il peut rendre fou. Fou de ne rien savoir, fou de douleur, fou de l'attente d'une mauvaise nouvelle, fou de l'impuissance.

Souvenez vous des bien-pensants qui crachaient sur l'émission "Perdu de vue", animé par Jacques Pradel. Ils ont fini par avoir la mort de l'émission. Tout est rentré dans l'ordre. Les familles se sont retrouvées avec un espoir en moins, avec une chance en moins de retrouver leurs enfants sains et saufs. C'était une émission de service publique; grâce à elle, l'affaire des disparues de l'Yonne a été élucidée. Car la disparition de jeunes filles handicapées mentales n'intéressait personne. Combien de victimes épargnées si l'on avait fait bien plus tôt ce que Jacques Pradel a fait.

Il y a pourtant une chose que la société peut faire: diffuser à chaque fin de journal télévisé, la photo de quatre ou cinq gosses recherchés, tous les jours, à chaque fois. Rien de bien compliqué, nos médias ont su le faire pour les journalistes français otages. S'il ne le font pas pour les enfants, alors il sera difficile de ne pas penser que pour leurs collègues, c'était d'abord du corporatisme.

La confiance d'un enfant est le chemin qu'adulte il oubliera: celui d'un monde ou le mal n'existe pas. C'est ce chemin qu'il faut retrouver, en faisant tout pour les retrouver.

23/05/2008

LE GRENELLE DES DUPES

467795819.jpgHa Barnier, Barnier, Barnier! Ce type ne changera jamais et sa nomination au ministère de le pêche et de l'agriculture ne présageait rien de bon. Le voilà déjà en train de distribuer des primes à la pollution pour les pêcheurs. Déjà, il y a une vingtaine d'années, ce monsieur leur a offert des bateaux aux frais des contribuables, au nom d'une modernisation indispensable. Cet écologiste de façade cède au moindre excès de colère de corporations qui savent que la violence est toujours payante. D'ailleurs ils en vivent.  Mais pourquoi ces pêcheurs se plaignent? Disons la vérité! Ils pêchent de la manière la plus destructrice. Le chalut racle les fonds, ramassent tout ce qui passe. Conséquence les fonds marins se désertifient et 60% des animaux pêchés sont rejetés morts. Car le chalut ne fait pas le tri, c'est pour cela qu'ils ont besoin d'autant de pétrole. Le poids du chalut est énorme et il faut de bons moteurs pour le hisser à bord.

Contrairement à ce qu'ils disent, nos élus ne réagissent que si on en parle dans les médias. Les médias ne s'interessent à vous que si vous cassez tout. Qui a parlé de la manif annuelle des gentils végétariens? Personne! C'était samedi dernier et aucun ministre n'a reçu de tomate, aucune boucherie, aucune poissonnerie saccagée.

17/05/2008

JOUR INTERNATIONAL CONTRE L'HOMOPHOBIE

222737316.jpg

Puisqu'il faut un jour spécial pour mettre les projecteurs sur un sujet, alors pourquoi pas une journée internationale contre l'homophobie?

C'est l'occasion de rappeler qu'il y a encore près de 80 pays où l'homosexualité est criminalisée dont 9 où elle est passible de mort. Entre autres l'Egypte, visitée récemment par notre "chevalier des droits de l'homme" et accessoirement Président de tous les Français. A cette occasion, il n'avait pas jugé utile d'emmener Rama Yade, Secrétaire d'État des Droits de l'Homme. Par contre, elle a fait le voyage en Angleterre, plus utile à se pavaner avec la Reine. Les médias français non plus n'ont eu rien à redire de ce voyage en dictature.

La France, bien placée concernant les droits des homos, est moins regardante lorsqu'il s'agit d'expulser des étrangers, même quand ils risquent leur vie du fait de leur homosexualité. Elle n'a toujours pas reconnu officiellement la journée internationale de lutte contre l'homophobie. Pour ne pas fâcher l'Egypte?

Il plus facile de dénoncer la poutre dans l'oeil de l'autre, pour mieux faire oublier la botte de pailles dans le notre. C'est vrai que Rama Yade est aux Affaires Étrangères. En France tout va bien...

Sources:

liste des pays homophobes 

les pays "sûrs" selon la France                        Condamnations égyptiennes