Avertir le modérateur

14/05/2008

LE BORLOO NOUVEAU EST ARRIVE

Hourra! A grands renforts médiatiques, notre grand ministre du grand ministère de l'écologie, par qui tout devait passer selon l'engagement de la "charte Hulot", vient de nous révéler sa grande idée: les bistrots devront proposer des éthylotests à ceux qui préfèrent mettre l'alcool dans leur estomac plutôt que dans celui de leur voiture.

Wouah! Quelle fulgurance, on en reste baba (au rhum). Fallait-il un super ministère pour avoir aussi peu d'idées?

Il serait utile d'informer notre ministre qu'il y a longtemps que ce n'est plus dans les bistrots que les gens se saoulent, particulièrement les jeunes. De plus, les expériences passées ont montré que la présence d'éthylotests dans les lieux servant de l'alcool a eu l'effet contraire en étant le prétexte de "jeu du plus bourré".

Pour résoudre les excès de vitesse, la répression n'est efficace qu'au droit des radars. Et encore! Il existe pourtant un système utilisé pour les trains les arrêtant dès que la vitesse autorisée est dépassée. Ce contrôle de vitesse par balises (KVB) peut être adapté aux véhicules routiers.

Pendant ce temps les rallyes sont toujours autorisés, polluant et détruisant nos infrastructures urbaines et campagnardes, incitant certains "à s'y croire" et accessoirement faisant des morts en chemin, humains et animaux.

Alors que le fret ferroviaire s'est écroulé (-75% en dix ans), des norias de camions traversent la France de long en large, avec son cortège de pollution, de morts et de blessés, triplant le coût de construction des routes pour supporter le poids de ces mastodontes. Tout çà aux frais de l'État et de la Sécu.

Au dela du faux débat sur les agrocarburants (à qui profite le crime?!), des millions de litres d'huile de friture sont jetés ou recyclés à grand frais. Un simple filtrage suffit à rendre cette huile directement utilisable dans les moteurs diesels. Seuls en France, les paysans peuvent légalement s'en servir pour leurs machines agricoles. Il suffit d'un décret pour que chacun puisse en faire autant.

Les commentaires sont fermés.