Avertir le modérateur

30/09/2008

POUR LA DROITE, C'EST CHOMAGE ET DESERT ECONOMIQUE

monnaie de singe.jpgAvec  Sarkozy on a eu à Toulon un abbé et trois aveux. Mes biens chers frères je vous promets plus de chômage, moins d'argent. C'est le bordel mais je vous promets de sauver les riches banquiers. Pour vous je vous l'ai déjà dit, je soutraite l'espoir avec le Pape.

Les boites d'interim annoncent avoir perdu 35 000 emplois au premier semestre 2008.  C'est comme par hasard quasiment le nombre de chômeurs en plus. Voilà l'effet pervers des heures supp. éxonérées. Pourquoi une entreprise embaucherait quand c'est moins cher de faire travailler plus ceux qui ont déjà un boulot. D'autant que ce marché de dupes est doublement pervers car les charges exonérées sont payées aux caisses de retraites, de chômage et de sécu par l'Etat. C'est à dire par les contribuables, y compris par ceux qui font des heures supp. Les seuls à y gagner sont les entreprises.

Le RSA fonctionne de la même façon. Puisque l'Etat va payer un complément de salaire à ceux qui trouveront un boulot de merde mal payé, pourquoi voulez-vous qu'un patron les payent plus? Si il ya des gens qui gagnent moins en travaillant qu'en restant au RMI (ce qui reste à démontrer), c'est parceque les salaires ne sont pas assez élevés! De plus, le RSA viole le principe du travail égal, salaire égal. Comment va comprendre le collègue qui bosse pour le même salaire mais qui ne touche pas le RSA qu'il fait le même boulot pour 200, 300 euros de moins?

Mais comment expliquer que l'UNEDIC affiche pour 2007 UN EXCEDENT DE QUATRE MILLIARDS D'EUROS et prévoit un excédent de Huit milliards pour 2011?! Pourquoi cet argent ne sert pas à payer plus de RMIstes ou de chômeurs? Ou alors pourquoi ne pas baisser les cotisations si ils ne redistribuent pas?

On a quand même vu à Metz le Medef défiler pour demander que l'ETAT remplace les casernes par 1500 fonctionnaires. Le Medef demandant des fonctionnaires pour faire vivre le tissu économique, c'est nouveau; eux qui passent leur temps à cracher sur ces parasites inutiles et fainéants en les rendant responsales du trou de l'ETAT.

Le doyen du Sénat qui fait l'interim entre Poncelet (le SDF à qui ils ont offert un appart à vie dans un des quartiers les plus chers de France) et Larcher (le chasseur qui aime la chasse mais qui ne tue pas d'animaux), n'est autre que le milliardaire marchand d'armes, voleur d'âmes, Dassault. Sa dernière saillie date de quelques mois. Il a proposé que l'ETAT ne paie plus les chômeurs pour les inciter à trouver du boulot, car l'Etat est trop pauvre. Dassault ne sait pas que le chômage est une assurance payée par les salariés (directement ou non) et ce n'est pas l'Etat qui paie! De plus il est bien mal placé pour se plaindre car si l'Etat est si mal en point, on peut dire qu'il y est pour quelques milliers de milliards.

Arrête ton char Dassault.

Commentaires

Trouvée sur agoravox, l'explication de Patdu49 était brillante.
Je la copie donc ici.
Romain Desbois

De patdu49:

"Le + gros mensonge, c’est quand dans les médias, Hirsch ou autres collabos de la dictature libérale, de droite ou du PS, annoncent que tel foyer fiscal, aura XXX € de + par mois !
C’est déjà un beau mensonge, car dans la réalité, il faut déduire la PPE (prime pour l’emploi) que le foyer fiscal, aurait perçu d’ordinaire ( en effet, le RSA n’est qu’une avance de la PPE)

là je parle donc pour les personnes qui sont déjà en situation d’emploi

ensuite concernant les Rmistes, on nous parle des droits connexes, mais comme par hazard, ils ne comptent pas l’aide au logement dans leurs calculs.

dans mon exemple du RMIste qui trouve un 3/4 temps, complement RSA (101€):
mais d’ordinaire cette personne aurait perçu 876€ de PPE soit equivalent 73€ mensuel

ce qui fait que de 101€ annoncé, on tombe déjà à 28€ réel

ensuite d’ordinaire, cette personne aurait perçu une prime de retour à l’emploi de 1000€ soit equivalent 83,33€ mensuel

ce qui fait que de 101€ annoncé, on tombe à: moins 55,33€

+ perte de MINIMUM 100€ d’APL à venir
+ perte de la CMU complémentaire (depassement plafond)
+ perte exonération taxe habitation
+ perte tarif social énergie et téléphone
+ perte "prime de noel" (même si ça correspond qu’à une augmentation de 60 centimes/jour du RMI)

rajouter à ces pertes, les frais de transports etc, le calcul est vite fait, on est encore + fauché qu’au RMI .. sans parler même du boulot, pour un peu que ça soit un travail subit, sous peine de radiation .."

Écrit par : patdu49 | 08/10/2008

Les commentaires sont fermés.